Agrégateur de flux

« Anaconda » et « Lockhart » : la prochaine génération de consoles Xbox

Mon Windows Phone - il y a 2 heures 10 min

La prochaine génération de consoles Xbox, ce n’est pas encore tout demain. Même si Microsoft a déjà annoncé travailler sur le successeur de la Xbox One, on ne l’attend pas avant 2020… Mais voici quelques informations le temps de patienter !

Xbox Anaconda : la plus puissante des consoles en 2020 ?

Windows Central a publié un nouvel article pour parler de l’avenir de la console Xbox chez Microsoft. Selon le site américain, Microsoft prévoirait deux variantes de sa prochaine



Continuez la lecture de l'article « Anaconda » et « Lockhart » : la prochaine génération de consoles Xbox
Catégories: Mobile

Un ingénieur de Microsoft accuse Google de sabotage

Mon Windows Phone - il y a 5 heures 4 min

L’information ne doit probablement pas vous être passée inaperçue : Edge troquera son moteur de rendu propre pour Chromium, celui utilisé par le navigateur Chrome et financé en grande partie par Google. Microsoft explique ce choix par le fait de vouloir une meilleure compatibilité avec les standards du Web, mais la véritable raison est probablement un coût de développement jugé trop importants pour la faible part de marché occupée par le navigateur de Microsoft. Google en tout



Continuez la lecture de l'article Un ingénieur de Microsoft accuse Google de sabotage
Catégories: Mobile

Chrome sur Android : enfin un bouton « fermer tous les onglets » en approche

FrAndroid - il y a 6 heures 45 min

Chrome sur Android ne va pas tarder à récupérer une fonction bien pratique : la possibilité de fermer tous les onglets d’un coup pour nettoyer un peu sa mémoire.

Il y a deux écoles sur mobile : ceux qui ont Chrome sur Android avec une centaine d’onglets jamais supprimés, et ceux qui doivent absolument fermer leurs onglets une fois leur lecture terminée sous peine de se sentir mal.

Je fais partie de la dernière école, et n’ai donc jamais compris les réflexes de la première. C’est pourquoi je suis bien heureux de voir que Chrome sur Android aidera très bientôt mes camarades.

Chrome sur Android aura bientôt un raccourci important

En effet, une petite mise à jour pouvant sembler anodine a été repérée par XDA Developers pour la version mobile de l’explorateur web de Google. On peut voir que Chrome Canary, la version de test très instable de Chrome, intègre désormais un petit raccourci permettant de fermer tous les onglets d’une traite.

Semblable au raccourci souvent disponible dans le mode multitâche d’Android, elle permettra donc à quiconque de fermer à l’aveugle les trentaines d’onglets ouverts sur leur application. L’occasion de faire un grand ménage pour la première école, mais aussi de sauvegarder la santé mentale de vos amis de la dernière.

Il n’y a rien de pire visuellement que de voir tous ces onglets inutiles ne pas être nettoyés. Sauvez les personnes souffrants de cette obsession : fermez vos onglets. Maintenant. Et enlevez ces badges de notifications intolérables, du même temps. Oh, et faites donc cette mise à jour système, vraiment. Comment ça vous gardez une notification constamment non-lue, êtes-vous bien sérieux ?! Mais je m’égare.

Chrome

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

XDA Developers

Catégories: Mobile

La mise à jour d’octobre de Windows 10 déployée sur davantage d’appareils

Mon Windows Phone - il y a 7 heures 2 min

Microsoft a (re)libéré la mise à jour d’octobre 2018 dans le courant du mois de novembre. Seulement, la nombre d’appareils l’ayant récupérée était encore assez maigre. Microsoft a indiqué que le téléchargement devrait être proposé sur davantage de périphériques dès maintenant.

La mise à jour 1809, mieux connue sous le nom « mise à jour d’octobre 2018 de Windows 10 » a été sacrément problématique pour Microsoft. Déployée début octobre, elle a été retirée à



Continuez la lecture de l'article La mise à jour d’octobre de Windows 10 déployée sur davantage d’appareils
Catégories: Mobile

Le supposé Xiaomi Redmi 7 dévoile sa fiche technique et sa toute petite batterie

FrAndroid - il y a 7 heures 6 min

La TENAA a dévoilé des images et quelques caractéristiques de ce qui semble être le Xiaomi Redmi 7. Celui-ci profiterait d’une batterie à la capacité étonnamment faible.

Xiaomi sort énormément de smartphones chaque année ce qui le propulse sans aucun doute parmi les constructeurs les plus prolifiques du marché… quitte à perdre un peu les utilisateurs par moment. C’est donc sans surprise que l’on apprend que la marque prépare un nouvel appareil et ce dernier vient d’être certifié par le régulateur chinois, la TENAA.

Le terminal porte le numéro de modèle M1901F9T et de nombreux bruits de couloirs laissent entendre qu’il s’agirait du Xiaomi Redmi 7 ou éventuellement du Redmi 7 Pro — tandis que nous avons récemment publié notre test du Redmi 6. Quelques rendus du smartphone publiés par la TENAA dévoilent en effet un design qui s’inscrit dans la continuité de cette gamme. On remarquera toutefois — en collant un peu son nez à l’écran — que l’encoche au sommet de l’écran a ici une forme de goutte d’eau.

Petite batterie

Sur la fiche technique révélée, un détail est assez intrigant. Alors que les smartphones Redmi sont souvent salués pour leur autonomie, l’appareil ici révélé ne dispose que d’une batterie de 2 900 mAh. En 2018, ce genre de capacité semble assez limité pour pouvoir espérer une vraie endurance.

Les autres informations dévoilées par la TENAA sur ce supposé Xioami Redmi 7 nous apprennent qu’il dispose d’un écran de 5,84 pouces avec une définition Full HD+ (2280 x 1080 pixels).

Le SoC du téléphone n’est pas communiqué, mais il est précisé que celui-ci sera cadencé à 2,3 GHz et sera couplé à 3, 4 ou 6 Go de RAM. Du côté du stockage, il s’appuiera sur un espace de 32, 64 ou 128 Go. À en croire la fiche technique, le terminal tournera sous Android 8.1 Oreo. Il faudra évidemment patienter encore un peu avant de pouvoir confirmer ou non toutes ces informations.

SlashLeaks

Catégories: Mobile

Lenovo Z5 Pro GT : Snapdragon 855, 12 Go de RAM et écran borderless coulissant

FrAndroid - il y a 7 heures 21 min

Lenovo a dévoilé une nouvelle variante de son Z5 Pro : une version GT qui garde le même design et apporte plus de puissance avec le tout nouveau Snapdragon 855.

Malheureusement pour Lenovo, on ne peut pas dire que l’annonce du Z5 au milieu de l’année ait marqué positivement les esprits, avec son écran à encoche. La firme s’est remise en question et a lancé plusieurs mois plus tard le Z5 Pro avec un écran coulissant, à l’image du Mi Mix 3 de Xiaomi. Il s’agissait toutefois d’un smartphone milieu de gamme, malgré son nom.

Avec son nouveau Z5 Pro GT, la marque pense cette fois avoir trouvé la recette pour frapper un grand coup. Elle est la seconde marque à dévoiler un smartphone avec le Snapdragon 855, si l’on compte la démonstration de Xiaomi pour la position de première marque.

Caractéristiques techniques
  • Écran 6,39 pouces Samsung Super AMOLED 2340 x 1080 pixels
  • 6 à 12 Go de RAM LPDDR4x
  • 128, 256 ou 512 Go de stockage
  • Double caméra à l’arrière :
    • capteur Sony IMX576 24 mégapixels 1/2,6 pouces 1,8µm
    • capteur Sony IMX519 16 mégapixels
  • lecteur d’empreinte sous la surface de l’écran
  • Wi-Fi 5 (802.11 ac 2*2 MIMO)
  • Bluetooth 5.0
  • NFC
  • Batterie de 3350 mAh
  • Android 8.1 Oreo avec interface ZUI 10.0
Plus puissant que l’iPhone XS ?

Pour vanter les mérites de son nouveau smartphone, Lenovo a présenté les résultats d’un benchmark où le Z5 Pro GT se place évidemment en première position.

D’après la marque, ce serait même suffisant pour proposer un smartphone plus puissant que les fameux iPhone XS, XS Max et XR d’Apple. Un résultat qui semble difficile à croire, tant Apple semblait avoir une avance sur ses concurrents, et dont il faudra attendre d’autres tests, cette fois réalisés par la presse, pour en avoir le cœur net.

Prix et disponibilité

Le Lenovo Z5 Pro GT sera pour le moment réservé au marché chinois. Il ne devrait pas connaitre de version internationale, et ses fréquences ne sont pas compatibles avec une utilisation en Europe. On peut tout de même noter que la sortie est prévue pour le mois de janvier.

Voici les prix en Chine des différentes versions :

  • 6 Go + 128 Go : 2698 yuans (344 euros HT environ)
  • 8 Go + 128 Go : 2998 yuans (382 euros HT environ)
  • 8 Go + 256 Go : 3998 yuans (510 euros HT environ)
  • 12 Go + 512 Go : 4398 yuans (560 euros HT environ)

 

Catégories: Mobile

Free : trois chaînes payantes seront disponibles en clair pendant un mois

FrAndroid - il y a 7 heures 37 min

Régulièrement, Free propose à ses abonnés l’accès à certaines chaînes payantes pour une durée limitée. Pour les fêtes de fin d’années, ce sont ainsi trois chaînes qui seront proposées sur les Freebox.

Pour fêter la nouvelle année, Free va proposer trois chaînes payantes à tous ses abonnés pour une durée d’un mois. Il s’agit de trois chaînes du groupe M6 : Paris Première, Téva et M6 Music. Si ces chaînes sont déjà intégrées dans les offres Freebox Révolution et Freebox Delta, grâce à TV by Canal, elles seront également intégrées pendant un mois, du 28 décembre au 31 janvier, sur toutes les autres offres : Freebox One, Freebox Mini 4K et Freebox Crystal.

Pour Free, il s’agit d’un partenariat visant à promouvoir les chaînes du groupe M6 en espérant que cet essai d’un mois parvienne à convaincre ses abonnés de dépenser davantage pour souscrire à un abonnement complémentaire les incluant.

Comme l’indique Univers Freebox, qui relaie l’information, pour profiter de ces trois chaînes, il suffira d’accéder aux canaux 28 (Paris Première), 53 (Téva) et 64 (M6 Music) de son décodeur TV dès le 28 décembre prochain.

Univers Freebox

Catégories: Mobile

Apple veut ressusciter Touch ID sur ses iPhone… tout en conservant Face ID

FrAndroid - il y a 8 heures 1 min

Un brevet d’Apple laisse fortement suggérer le retour du système de lecture d’empreintes digitales introduit par la marque à la pomme il y a cinq ans, le Touch ID. Mais le groupe ne délaisserait pas pour autant le Face ID, bien au contraire.

Présentée au monde entier en 2013, Touch ID, l’identification tactile développée par Apple, s’est dans un premier temps invitée sur les iPhone 5s, puis sur la majorité de ses successeurs les années suivantes. Jusqu’à l’iPhone X, dont la technologie de reconnaissance tactile a été remplacée par Face ID : de l’imagerie 3D capable d’identifier un visage, lequel peut tout simplement déverrouiller un téléphone portable.

Déverrouiller encore plus facilement son iPhone

Mais l’arrivée de Face ID a naturellement chassé son prédécesseur, le Touch ID. Sauf que ce dernier pourrait bel et bien refaire surface sur les prochaines versions des smartphones de la marque à la Pomme, comme le laisse penser un brevet déposé en janvier 2018 puis mis au jour le 12 décembre dernier, nous apprend le site spécialisé PatentlyApple, relayé par 9to5Mac.

Le fichier repose sur le concept suivant : un iPhone à la fois doté des technologies d’identification faciale et tactile. Ici, la firme de Cupertino chercherait à proposer une alternative pratique et efficace lorsque le Face ID se veut inopérant, la faute, par exemple, à une luminosité ambiante trop faible. Dans ce cas, l’utilisateur n’aurait qu’à utiliser son pouce pour débloquer le tout et accéder à l’interface de son téléphone.

L’autre avantage résiderait dans l’amélioration de la sécurité de l’iPhone. Ce ne serait plus une, mais deux technologies de reconnaissance biométrique qui seraient alors implémentées au terminal. De quoi doubler les mesures de sécurité. Reste à savoir maintenant si Apple va vraiment joindre le geste à la parole. Un brevet reste un brevet, et n’a pas toujours vocation à se transformer en un produit abouti.

Un capteur d’empreintes digitales intégré sous l’écran ?

D’autant plus que le Touch ID, à l’heure actuelle, semble définitivement mis de côté par les équipes de la firme californienne. Mais sa nouvelle installation ne constituerait pas pour autant un défi technique pour celles-ci : à l’image du OnePlus 6T, du Huawei Mate 20 Pro ou des futures versions du Galaxy S10, le lecteur d’empreintes digitales d’Apple pourrait tout bonnement s’intégrer sous l’écran de son futur iPhone, tout en conservant son système de caméras TrueDepth à l’avant de l’écran. Un challenge à la hauteur du savoir-faire d’Apple.

À lire sur FrAndroid : Face ID, lecteur d’empreintes, scanner d’iris : comment votre smartphone se protège… et vous protège

Patently Apple

Catégories: Mobile

Utilisez-vous la barre de contacts sur Windows 10 ? Elle pourrait disparaître !

Mon Windows Phone - lun, 17/12/2018 - 13:21

MyPeople permet d’épingler à la barre des tâches vos contacts favoris afin d’interagir plus rapidement avec eux. Une nouvelle rumeur prétend que cette fonctionnalité pourrait disparaître dans une prochaine mise à jour.

Microsoft a intégré la barre de contacts (MyPeople) avec la Fall Creators Update de Windows 10 en 2017. Son concept était simple : rendre plus facile les interactions avec ses contacts réguliers. En ajoutant un contact à la barre des tâches, vous pourrez ainsi



Continuez la lecture de l'article Utilisez-vous la barre de contacts sur Windows 10 ? Elle pourrait disparaître !
Catégories: Mobile

Samsung Galaxy S10 : le trou dans l’écran devrait être plus fin que sur le Galaxy A8s

FrAndroid - lun, 17/12/2018 - 12:26

Alors que Samsung a présenté la semaine dernière le Galaxy A8s, son premier smartphone doté d’un trou dans l’écran, il semblerait que le constructeur reprenne le même design sur son futur Galaxy S10. Cependant, on peut s’attendre à un trou nettement moins large sur le futur haut de gamme.

Décidément, la tendance pour 2019 s’oriente clairement vers les smartphones avec des trous dans l’écran permettant d’intégrer un appareil photo pour les selfies. Alors que Honor a déjà commencé à teaser son View 20 et Huawei a présenté son Nova 4, Samsung n’est pas en reste. Le constructeur coréen a en effet présenté la semaine dernière son Galaxy A8s et son prochain haut de gamme, le Galaxy S10, devrait reprendre la même idée.

Un trou moins large sur le Samsung Galaxy S10

On notera que le trou dans l’écran du Galaxy A8s est bien plus large que celui des smartphones de Honor et Huawei déjà présentés, avec plus de 6 mm de diamètre contre 4,5 mm pour les marques chinoises. Toutefois, pour le Samsung Galaxy S10, le constructeur coréen devrait proposer un trou moins large. C’est en tous cas ce que semble indiquer une photo de la protection d’écran mise en ligne sur Twitter par le leaker Ice Universe. Comparé à celui du Galaxy A8s, le trou est ainsi moins dérangeant, comme ceux que l’on trouve sur les Honor View 20 et Huawei Nova 4. Impossible en revanche d’en conclure le diamètre du trou du Galaxy S10.

Galaxy S10 protective film, this Hole is smaller than the Galaxy A8s,S10 only a 6.1-inch 19:9 ratio, it seems that the S10 is as small as the S8, one-handed operation is not difficult. pic.twitter.com/fETKtTyvoF

— Ice universe (@UniverseIce) December 16, 2018

Le Samsung Galaxy S10 devrait être annoncé en début d’année prochaine. Les dernières rumeurs indiquent une présentation pour le 20 février prochain, juste avant le Mobile World Congress de Barcelone. D’ici là, n’hésitez pas à retrouver toutes les informations sur le prochain haut de gamme de Samsung dans notre article récap.

Lien YouTube

Ice Universe

Catégories: Mobile

Cydia arrête de vendre des applications, le jailbreak de moins en moins intéressant

FrAndroid - lun, 17/12/2018 - 11:35

Saurik, le développeur de Cydia, vient d’annoncer que sa boutique d’applications alternatives pour iOS ne permettra plus la vente d’applications. Un nouveau coup dur pour le jailbreak de l’iPhone.

Il y a quelques années, le jailbreak sur iOS et le root sur Android étaient monnaie courante. Avec l’amélioration de ces deux systèmes, ces « hack » permettant de personnaliser en profondeur son smartphone et/ou pour certains de récupérer des applications piratées se raréfient. Il reste néanmoins un certain nombre d’irréductibles qui continuent encore et toujours à se pencher sur ces solutions pour rendre leur expérience unique.

Pour l’iPhone, l’iPod et l’iPad, une grande partie de l’intérêt du jailbreak repose sur Cydia, la boutique d’applications alternatives développée par Jay Freeman, plus connu sous le pseudonyme de Saurik. Ce dernier s’est cependant fendu d’un message sur Reddit pour annoncer de mauvaises nouvelles.

Cydia, règne du gratuit

En effet, une faille de sécurité dans Cydia permettait à une personne tierce d’utiliser votre compte PayPal pour réaliser des achats sur le store. Le développeur tient néanmoins à rassurer sa communauté en précisant qu’il ne s’agit pas d’une fuite d’informations et que les utilisateurs qui ne sont pas actuellement identifiés ne risquent absolument rien.

Toutefois, cela a poussé Jay Freeman à couper définitivement les achats sur Cydia. À partir de maintenant, il est donc impossible d’effectuer un achat sur la plateforme et seules les applications gratuites peuvent donc être obtenues. Précisons tout de même que les dépôts restent actifs et que les applications déjà achetées restent accessibles au téléchargement. Sans nouvelles ventes possibles, on peut néanmoins imaginer que leurs développeurs ne les maintiendront pas très longtemps à jour.

Une question de coût

Saurik explique par ailleurs qu’il envisageait déjà de fermer complètement Cydia d’ici la fin de l’année en raison du coût d’entretien de la plateforme. Celle-ci génère en effet plus terabytes de bande passante par mois pour les dépôts archivés, payés entièrement de la poche de Saurik.

Le fait de couper la possibilité d’acheter des applications devrait permettre au développeur de réduire un peu ces coûts, notamment pour le développement de la sécurité que cela impose, mais ce n’est toutefois pas suffisant.

La fin d’une ère

Cydia est donc sur le déclin et on peut imaginer une fin prochaine du service. Saurik promet de revenir plus en détail sur ce point dans le courant de la semaine.

Si le store alternatif ferme ses portes, ce serait un énorme coup dur pour le principe même du jailbreak, qui perdrait son essentielle raison d’être. C’est clairement une page historique qui se tourne pour iOS et on ne peut que tirer notre chapeau à Saurik pour avoir maintenu Cydia à flot aussi longtemps.

r/jailbreak

Catégories: Mobile

Huawei P30 Pro : l’encoche serait bien plus petite que sur le Mate 20 Pro

FrAndroid - lun, 17/12/2018 - 11:10

Une photo du supposé écran du Huawei P30 Pro a fait surface sur le web. L’encoche du smartphone serait bien plus petite que celle du Mate 20 Pro.

L’encoche du Mate 20 Pro

Il est assez facile de différencier le Huawei Mate 20 Pro de son petit frère le Mate 20. Les deux smartphones présentent plusieurs différences, notamment au niveau de leurs encoches respectives. Celle de la version Pro est en effet bien plus large que celle du modèle sans suffixe.

Cette différence s’explique par le fait que le Mate 20 Pro propose une solution de reconnaissance faciale 3D et a besoin, pour son bon fonctionnement, d’embarquer un nombre important de capteurs. Ces derniers se logent dans l’encoche au sommet de l’écran. Dans la première moitié de 2019, la marque devrait présenter de nouveaux smartphones haut de gamme : les Huawei P30 Pro et P30.

Naïvement, on pouvait s’attendre à ce que la même différenciation s’applique pour ces futurs appareils. Mais apparemment, le Huawei P30 Pro profiterait d’une encoche discrète en forme de goutte d’eau. C’est ce que laisse entendre une photo supposée de l’écran de ce smartphone publiée sur Weibo et reprise par SlashLeaks.

Ces images soulèvent toutefois une question : qu’adviendra-t-il de la reconnaissance faciale 3D sur le P30 Pro ? Cette solution biométrique sera-t-elle supprimée ou bien Huawei a-t-il trouvé un moyen d’insérer les capteurs nécessaires sous la dalle ? Il faudra patienter avant d’avoir la réponse à nos questions. Les futurs smartphones du constructeur chinois ne sont pas attendus avant fin février ou début mars 2019.

Il semblerait que les encoches déplaisent aux consommateurs. Apple en a fait récemment les frais, le constructeur ayant été poursuivi par une cliente. Pour celle-ci, les caractéristiques fournies par Apple sur la définition d’écran étaient trompeuses.

À lire sur FrAndroid : À quand la mort de l’encoche sur smartphone ? Certainement pas en 2019

SlashLeaks

Catégories: Mobile

Apple attaqué en justice à cause de l’encoche de l’iPhone XS Max

FrAndroid - lun, 17/12/2018 - 10:56

Il semblerait que l’encoche sur les smartphones ne gêne pas que les possesseurs d’appareils sur Android. Une cliente d’Apple a en effet attaqué en justice la marque en raison de l’encoche prononcée sur l’iPhone XS Max.

En un an, c’est devenu l’un des sujets les plus controversés dans le monde des smartphones. Alors que les constructeurs s’évertuent à proposer toujours plus d’encoches sur de plus en plus de gammes, les consommateurs continuent à râler en raison de leur design disgracieux.

La dernière affaire en date concerne directement Apple. Le 14 décembre, la firme a en effet été poursuivie par une consommatrice en raison de l’encoche sur l’iPhone XS Max qu’elle a acheté. Elle considère en effet que l’encoche empêche l’écran d’afficher toute sa définition et tous ses pixels et donc que la définition communiquée par Apple n’est pas celle qu’elle retrouve sur le produit acheté. « Les iPhone X, iPhone XS et iPhone XS Max n’ont pas la définition communiquée par la marque, parce qu’ils n’ont pas le nombre de pixels à l’écran (2436×1125 pour les iPhone X et XS et 2688×1242 pour l’iPhone XS Max) », conclue ainsi la plainte déposée, relevée par le site Business Insider. Pour la même raison, la plaignante reproche à Apple les angles arrondis de l’écran, qui feraient perdre des pixels par rapport à la définition communiquée par le constructeur.

Une publicité qui tromperait les consommateurs

Plus encore, elle accuse la marque américaine d’avoir délibérément trompé les consommateurs avec les publicités et visuels mis en avant dans sa communication. En effet, sur les rendus promouvant l’iPhone XS Max, Apple a choisi d’afficher un fond d’écran noir là où se situe l’encoche, la rendant ainsi invisible et pouvant laisser croire que la dalle recouvrait toute la surface de l’appareil. « Les pixels manquants sont imperceptibles en raison du fond d’écran noir », indique ainsi la plainte.

Pour l’heure, il ne s’agit que d’une plainte déposée dans le but de former une action collective en justice autour de la plaignante par le cabinet d’avocats. On ignore encore quand la plainte sera jugée par la Cour californienne.

À lire sur FrAndroid : Test de l’Apple iPhone XS : le point de vue d’un fan d’Android

Tout savoir sur l'apple-special-event-rentree-2018

Business Insider

Catégories: Mobile

Projet Andromeda : nouveau brevet pour le smartphone pliable de Microsoft

Mon Windows Phone - lun, 17/12/2018 - 09:52

Si Microsoft sort bien son dispositif pliable à deux écrans, les rumeurs indiquent pour l’instant qu’il s’agirait d’une tablette dont la taille d’écran pourrait être doublée après ouverture. Pour le smartphone évolutif, il va encore falloir attendre, mais Microsoft semblait toujours y travailler l'an dernier si l’on en croit ce nouveau brevet.

L’office des brevets américain a en effet publié un nouveau brevet de Microsoft datant d’août 2017. Même si aucun détail



Continuez la lecture de l'article Projet Andromeda : nouveau brevet pour le smartphone pliable de Microsoft
Catégories: Mobile

Huawei Nova 4 officialisé : images, caractéristiques, disponibilité et prix

FrAndroid - lun, 17/12/2018 - 09:43

Après plusieurs semaines de teasing, Huawei a dévoilé le Nova 4 en Chine. Son premier smartphone doté d’un écran percé.

Il est enfin officiel, en Chine ! Huawei a présenté le Nova 4, son premier smartphone intégrant un écran percé, une semaine seulement après l’annonce du Samsung Galaxy A8s.

Design soigné

Comme on peut le voir sur les différentes images du fabricant, la marque semble avoir prêté une attention toute particulière au design du smartphone. À l’avant on retrouve ce fameux écran bord à bord avec menton assez fin et un trou en haut à gauche pour la caméra de façade.

À l’arrière, on est plutôt face à une reprise du Huawei P20 Pro, avec ce triple capteur photo séparé en deux modules, tout en adoptant un dos arrondi qui rappel le Mate 20 pro, et des couleurs qui nous font plutôt penser à un smartphone Honor.

Caractéristiques techniques
  • Écran 6,4 pouces LCD IPS 2310 x 1080 pixels
  • SoC Huawei Kirin 970
  • 8 Go de RAM
  • 128 Go de stockage (pas de micro SD)
  • Triple caméra à l’arrière :
    • 48 mégapixels avec objectif f/1,8
    • 16 mégapixels ultra grand angle f/2,2
    • 2 mégapixels, capteur de profondeur f/2,4
  • Caméra à l’avant de 25 mégapixels avec objectif f/2,0
  • Bluetooth 4.2
  • Batterie de 3750 mAh
  • Android 9.0 Pie avec EMUI 9.0.1
  • USB Type-C
  • Chargeur 18W

On peut souligner l’absence de support pour le NFC, comme c’est souvent le cas avec les smartphones en Chine. L’utilisation du Kirin 970 (le SoC du Mate 10 Pro, P20 Pro, et des Honor 10 et Honor Play) ne permet pas une compatibilité avec le Bluetooth 5.0.

Il faut également noter que Huawei commercialise une autre version du smartphone, avec le même nom, mais avec un capteur principal de 20 mégapixels, au lieu du capteur 48 mégapixels.

Prix et disponibilité

Le Huawei Nova 4 sera lancé dès le mois de décembre en Chine. Il faudra patienter pour en apprendre plus sur une éventuelle sortie en Europe.

En Chine il est commercialisé à 3099 yuans (400 euros HT environ) pour la version 20 mégapixels, ou 3399 yuans (435 euros environ) pour la version 48 mégapixels.

Le Nova 3 n’a pas été commercialisé en France, mais nous connaissons le Nova 3i sous le nom Huawei P Smart+.

Catégories: Mobile

Après Google Discover, le thème sombre arrive sur Google Play Jeux

FrAndroid - lun, 17/12/2018 - 08:57

Une nouvelle application de Google profite d’un thème sombre, plus agréable pour les yeux le soir. Il s’agit de Google Play Jeux

Après Google Discover il y a quelques jours, c’est au tour d’une nouvelle application d’être mise à jour par Google avec l’ajout d’un thème sombre.

La firme prend en effet soin depuis plusieurs mois de mettre à jour l’interface de chacune de ses applications, d’une part avec Material Theming, et d’autres parts avec un thème sombre. Ce dernier permet d’économiser de la batterie en plus d’être plus agréable pour les yeux, le soir venu.

Google Play Jeux 5.14

Ici c’est donc l’application Google Play Jeux, qui gère le profil de l’utilisateur à travers les différents jeux du Google Play Store, un peu à l’image du PlayStation Network ou du Xbox Live.

Avec la version 5.14, l’application propose un paramètre « thème foncé », mais impossible de le régler pour une activation automatique le soir, ou selon une heure de la journée. Il faudra donc choisir entre thème clair ou thème sombre.

Pour le reste, l’application n’a que peu changé. On peut trier ses succès par rareté (en fonction du nombre de joueurs les ayant débloqués). Le raccourci de l’application Play Jeux propose maintenant une liste de jeux récents en maintenant l’icône appuyée. Cela donne une fonction plutôt pratique à ce raccourci.

Google Play Jeux

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

À lire sur FrAndroid : Thème sombre : les meilleures applications Android pour préserver vos yeux avec le mode nuit

9To5Google

Catégories: Mobile

À quand la mort de l’encoche sur smartphone ? Certainement pas en 2019

FrAndroid - dim, 16/12/2018 - 20:00

Les encoches ont rythmé 2018, mais pas forcément avec l’aval des consommateurs. En 2019, il semble que la mort de l’encoche veuille être prononcée… mais ce n’est pas tout à fait le cas.

2018 aura été sans nul doute l’année… de l’encoche. La petite excroissance qui grignote le haut de nos smartphones a aussi vite choqué qu’elle a pris sa place sur le marché, arrivant même à conquérir en un rien de temps le haut comme l’entrée de gamme.

En cette fin d’année qui nous offre une fenêtre sur 2019, on peut voir que celle-ci serait déjà en train de disparaître. Mais est-ce vraiment le cas ? En vérité, il faudra attendre encore quelque temps.

Notre édito en vidéo

Lien YouTube

2018, l’année de l’encoche

Vous n’avez pas pu passer à côté : 2018 aura été l’année où l’encoche a déferlé sur le smartphone. Cette mode, lancée par l’inclusion de Face ID sur l’iPhone X et la volonté que l’écran prenne l’intégralité de la surface avant, a vite été reprise sur le marché.

Lors des premiers mois, seuls les appareils haut de gamme l’ont suivi. On pensera notamment au Huawei P20 Pro, au LG G7 ThinQ ou à l’Asus Zenfone 5Z à cette occasion. Cependant, elle s’est très rapidement déportée sur le milieu de gamme — OnePlus 6, Honor 10, Xiaomi Mi 8 — et même l’entrée de gamme avec les Wiko Harry 2 ou encore le Xiaomi Redmi 6.

Ces encoches ont également pris de multiples formes. Sur les premières générations de Huawei et Honor, l’encoche ne prenait que la moitié de la surface avant, et n’était pas très épaisse. Puis le Mate 20 Pro est arrivé avec une encoche longue, mais fine. Le Google Pixel 3 XL l’a rendu très épaisse. D’autres ont préféré n’en faire qu’un petit rond au centre de l’écran, comme l’Essential Phone (l’un des premiers à intégrer une encoche) ou encore le Wiko View 2. Ce petit espace pris s’est transformé en seconde partie de l’année en une sorte de goutte, reprise par Huawei sur le Mate 20 ou OnePlus sur le OnePlus 6T.

Bref, sur une seule année, nous avons pu voir non seulement des formes différentes, mais aussi une évolution du concept. En quelques mois, les constructeurs ont pu rapidement faire évoluer cette idée pour l’intégrer au mieux, alors que d’autres concepts (notamment les écrans arrondis sur les tranches) ont mis bien plus longtemps avant d’atteindre leur forme finale.

Pourquoi l’encoche existe-t-elle ?

Pourquoi cette course s’est-elle non seulement si rapidement organisée, mais aussi si rapidement améliorée ? Tout simplement car l’un des buts de toujours des constructeurs sur le marché est de faire grandir les écrans. Jouer la carte de la diagonale a nécessairement poussé la sortie de smartphones toujours plus grands.

Mais ce modèle a atteint ses limites. Aujourd’hui, la taille admise sur le marché est entre 5,5 et 6 pouces. Les utilisateurs cherchant un appareil plus petit se raréfient, tandis que ceux cherchant plus grand n’ont pas en tête un smartphone, mais une tablette. Le modèle s’est donc transformé selon cette contrainte, en tentant de prendre toujours plus de la surface avant du téléphone… au mépris du reste.

C’est ce qui a poussé la popularité du ratio 18:9, mais aussi l’inclusion des encoches. Pour cause : sur la face avant restent encore quelques capteurs importants, notamment le capteur de luminosité ambiante (pour régler automatiquement la luminosité de l’écran), le capteur de proximité (pour éteindre l’écran lorsque vous portez votre téléphone à votre oreille) ou encore le simple voire double capteur photo avant (pour vos selfies).

Qui plus est, libérer l’espace avant a aussi poussé le scanner d’empreintes à la trappe. Certains ont pu l’intégrer sous l’écran, d’autres l’ont remisé à l’arrière, et quelques originaux l’ont remplacé par de la reconnaissance faciale 3D qui a apporté… toujours plus de capteurs nécessaires sur la face avant.

L’encoche représente donc un juste milieu lié à cela : pouvoir agrandir l’écran tout en conservant ces capteurs actifs. Cependant, il ne s’agit que d’une contrainte technique liée à l’importance de ceux-ci et leurs limitations actuelles.

Les alternatives originales

Certains constructeurs ont bien compris qu’il s’agissait d’une contrainte. Plutôt que de jouer avec celle-ci, ils ont donc décidé… de la contourner. C’est pourquoi 2018 a aussi été l’année où nous avons vu apparaître une nouvelle idée, et renaître d’anciens concepts.

La nouvelle idée de l’année ne fut autre que les capteurs motorisés. Puisque le problème est de devoir avoir les capteurs à l’avant, pourquoi ne pas les inclure… autre part ? De là sont nés deux concepts : l’Oppo Find X et le Vivo Nex S. Ces deux téléphones ont fait le choix de cacher les capteurs importants de la face avant à l’intérieur même du corps du smartphone. Ceux-ci ne sortent que lorsqu’ils sont vraiment utiles, comme pour la reconnaissance faciale 3D pour le Find X.

Ces concepts ont ajouté d’autres problèmes aux smartphones tels qu’on les conçoit. Tout d’abord, c’est l’attente : l’immédiat est important pour beaucoup d’utilisateurs. Attendre qu’un petit module sorte mécaniquement de son appareil pour prendre un selfie n’est donc pas au goût de tout le monde. Et puis, il y a la solidité : les designs dits « unibody » étant communs désormais, rompre avec cette ligne directrice avec un objet sortant du smartphone et pouvant être endommagé par la même occasion ne rassure pas, sans compter la question de la durabilité d’un mécanisme destiné à énormément bouger.

Enfin, une vieille idée est revenue à la surface : celle du slider, commune lorsque les téléphones portables n’étaient encore que des… téléphones portables. Puisque les capteurs ne doivent pas grignoter la surface avant, isolons-là du reste et créons un smartphone en deux parties : l’une dédiée à l’écran, et l’autre aux capteurs. Le Honor Magic 2 comme le Xiaomi Mi Mix 3 en sont les deux fervents représentants sur cette fin d’année, mais là encore, la durabilité inquiète.

2019, enfin la mort de l’encoche ?

Au rythme auquel l’encoche évolue, ne va-t-elle pas déjà mourir en 2019 ? Les premiers appareils destinés à paraître l’année prochaine semblent l’indiquer. Le Samsung Galaxy A8S, le Huawei Nova 4 ou encore le Honor View 20 incluent tous trois leur capteur photo avant dans un simple trou en haut à gauche ou à droite de l’écran, sans que celui-ci soit d’ailleurs lié au corps du mobile. Ainsi, l’écran entoure le capteur pour un rendu esthétiquement bien plus plaisant que la tendance de 2018. Oui, mais… cela reste une encoche, ou du moins les mêmes contraintes que ce que nous ont imposé les encoches.

Outre le problème esthétique, qui est affaire de goût, la tendance a surtout posé des problèmes d’interface. Lorsque l’on consulte une photo ou une vidéo, une partie est nécessairement rognée, morte, pour pouvoir intégrer les capteurs nécessaires. De même, l’interface logicielle est rarement pensée pour un tel cas, et force donc les constructeurs à limiter le nombre de notifications, quand elle n’est tout simplement pas intégrée de manière logicielle et vient donc cacher littéralement l’interface. Il suffit de prendre une capture d’écran sur plusieurs smartphones à encoche pour se rendre compte du manque de consistance entre les divers appareils dans l’inclusion de l’encoche sur les interfaces graphiques.

Il faudra encore patienter

La seule solution est l’évolution technologique : la possibilité de placer tous les capteurs dont on a besoin en façade d’un smartphone… sous l’écran lui-même. L’idée n’est pas nouvelle, mais la technologie n’est pas encore prête. Fort heureusement, on s’en rapproche.

À l’occasion de sa conférence développeur, Samsung a présenté ses futures technologies d’écran. Si l’on y voit de multiples encoches différentes, la finalité est le « New Infinity » qui n’a besoin d’aucun trou pour ses capteurs.

Cette évolution réclame beaucoup d’innovations, que ce soit dans le fonctionnement des écrans, mais aussi des capteurs eux-mêmes. Aussi, il est naturel que la technologie prenne du temps avant d’apparaître sur le marché. Ceci étant, nous avons déjà une première preuve que cela est possible grâce aux lecteurs d’empreintes, aujourd’hui bien intégrés à nos écrans.

Mais tout cela est encore en développement, et il faudra attendre encore deux ans, voire bien plus avant que ces technologies ne soient prêtes. D’ici là donc, les encoches seront toujours présentes sur le marché. Mais qui sait, peut-être qu’une alternative réussira entre temps à se démarquer et à dominer, lançant encore une autre mode ?

Catégories: Mobile

Quels sont les meilleurs appareils photo instantanés Polaroid et Instax en 2018 ?

FrAndroid - dim, 16/12/2018 - 19:00

Poussés par Polaroid Originals (anciennement Impossible Project) et Fujifilm avec ses Instax, les appareils photo instantanés reviennent à la mode et intéressent les nostalgiques comme les plus jeunes d’entre nous. Les clichés sont limités, il faut donc bien étudier son sujet et savoir quand capturer l’instant présent. Que ce soit dans le cadre d’un projet artistique ou tout simplement pour s’amuser, on vous aide à y voir plus clair parmi toutes les références dans ce guide.

Les appareils photo instantanés sont des appareils très sympathiques pour animer les soirées, les anniversaires ou tout simplement garder un souvenir d’un moment dans votre vie. On trouve deux grands fournisseurs d’appareils sur le marché qui sont Fujifilm et Polaroid Originals. Quels sont les meilleurs appareils photo instantanés ?

Instax Mini 9 : le plus petit et mignon de tous

Vous l’avez sans doute déjà croisé en soirée, c’est l’Intax Mini de Fujifilm ! Cet appareil instantané est un véritable coup de cœur puisqu’il est mignon, abordable et surtout super économique. En effet, l’appareil se trouve souvent en promotion à moins de 65 euros et l’on trouve ses cartouches par lot de 2 (20 photos au total) à moins de 17 euros sur Amazon.

Si les cartouches sont moins chères que pour les autres instantanés, c’est parce que le format des photos est ici très petit (5,4 cm x 8,6 cm). Pour vous donner une idée, elles sont aussi grandes que peut l’être une carte bleue, ce qui veut dire que vous pourrez facilement les ranger dans votre portefeuille. Et pour poursuivre dans ce côté mignon, Fujifilm a pensé à commercialiser différentes cartouches avec des contours mignons.

Pour revenir à l’Intax Mini 9 en lui-même, c’est un appareil léger et facile à utiliser, même en mode portrait. Fuji a eu la bonne idée d’ajouter un petit miroir près de la lentille pour vous aider. On retrouve différents modes photo comme sur le précédent Instax Mini, dont le mode macro qui vous permet de jouer avec l’effet de profondeur.

En résumé, l’Instax Mini 9 c’est :
  • Un instantané abordable
  • Un joli appareil disponible en différentes couleurs
  • Des photos de la taille d’une carte bancaire

Retrouvez les Instax Mini 9 à moins de 80 euros sur Amazon et dans le coloris de votre choix.

Retrouvez tous les Instax Mini sur Amazon

Les cartouches sont aussi disponibles sur Amazon par lot de 2, ce qui vous permettra de faire 20 photos.

Retrouvez les cartouches pour Instax Mini sur Amazon

Instax Wide 300 : le complet

L’imposant Instax Wide 300 est le plus grand modèle que l’on peut retrouver chez Fujifilm et il permet de faire des films deux fois plus grands qu’avec l’Instax Mini (8,6 x 10,8 cm). C’est un appareil que l’on utilisera principalement pour prendre des photos en paysage.

L’appareil est assez simple à prendre en main, puisque la seule chose modifiable est la mise au point (de 0,9 à 3 mètres ou à partir de 3 mètres ). Même le flash se déclenche automatique, ce qui pourra en énerver certains. Loin de réaliser de mauvaises photos, il faut souligner que celles de l’Instax Wide 300 sont assez propres et claires. Ce qui donne une couleur qui n’a rien à voir avec les photos que pouvaient faire les vieux Polaroid. À noter que la sensibilité peut monter jusqu’à 800 ISO.

En résumé, l’Instax Wide 300 c’est :
  • Un appareil instantané imposant, mais robuste
  • Il permet de faire des photos au format paysage
  • Les photos sont grandes

Retrouvez l’Instax Wide 300 sur Amazon à moins de 120 euros.

Retrouvez l'Instax Wide 300 sur Amazon

Vous trouverez aussi des cartouches par lot de 2 sur Amazon à moins de 19 euros, ce qui vous permettra de faire jusqu’à 20 photos.

Retrouvez les cartouches pour Instax Wide sur Amazon

Polaroid OneStep 2 : pour les nostalgiques

Il est encore possible de trouver de vieux Polaroid pour les plus nostalgiques, mais dans quel état et à quel prix ? Pour répondre à cet engouement, la firme Polaroid Originals (anciennement Impossible Project) a notamment commercialisé le OneStep 2, un appareil qui reprend le design du populaire OneStep 600 sorti en 1977 et qui fait des photos carrées (8,8 x 10,7 cm).

Le OneStep 2 est simple d’utilisation : vous retrouvez un déclencheur, un flash, des LED sur le dessus pour indiquer le nombre de photos restantes ainsi que trois crans pour gérer la lumière. Concernant les cartouches, vous aurez le loisir de choisir entre différents cadres et filtres, ce que ne permet pas l’Instax Wide 300.

Par contre, il est important de souligner que le prix des cartouches n’est pas donné pour ce Polaroid. Comptez presque 18 euros pour réaliser seulement 8 photos. Ça pique, mais quand on aime, on ne compte pas. À conseiller aux plus nostalgiques, donc.

En résumé, le OneStep 2 c’est :
  • De la grande nostalgie
  • Un appareil facile à prendre en main
  • Un poil cher cher

Retrouvez le Polaroid OneStep 2 à moins de 130 euros sur Amazon.

Retoruvez le OneStep 2 sur Amazon

Peu de temps après la sortie du OneStep 2, Polaroid Originals a sorti une nouvelle version connectée appelée OneStep +. Cette dernière permet de capturer des photos à distance et bien d’autres choses à partir de l’application mobile.

Retrouvez le OneStep + sur Amazon

Et vous trouverez ici les divers films Polaroid Originals.

Les films Polaroid Originals sont sur Amazon

Comment bien choisir son appareil photo

Avant de vous lancer dans l’achat d’un appareil photo instantané, il est bon de faire attention au format des films qu’il accepte. Vous seriez ainsi déçu par un Instax Mini si vous souhaitez avoir de grandes photos à accrocher à votre mur par exemple. De même, il ne faut pas s’attendre à retrouver le grain des anciens Polaroid sur un Instax, car ces derniers font des clichés assez nets et clairs.

Si Fujifilm est très présent sur le marché, vous trouverez d’autres marques comme Lomography qui propose des appareils compatibles avec les cartouches Intax et qui propose parfois plus d’options que ces derniers.

Et même si c’est un hobby très plaisant, n’oubliez pas de faire attention aux prix des cartouches qui restent relativement élevés. Privilégiez donc l’achat de cartouche en groupe pour réaliser des économies.

À lire sur FrAndroid : Quelles sont les meilleures imprimantes pour smartphone à moins de 150 euros ?

Catégories: Mobile

Les meilleures applications pour dessiner sur Android

FrAndroid - dim, 16/12/2018 - 18:00

Nos smartphones et tablettes se sont agrandis et leurs écrans ont pris de plus en plus de place tout en gagnant en qualité. Alors que les utiliser pour dessiner était inconfortable il y a encore quelques années, ils sont aujourd’hui des outils intéressants pour les créatifs confirmés ou les apprentis artistes, mais pour exprimer votre talent encore vous faut-il trouver l’application parfaite.

Le Google Play Store offre justement de nombreuses applications de qualité, certaines proposant une quantité pléthorique d’outils ou des fonctions inédites et d’autres conçues pour êtres plus ergonomiques et accessibles. Ce top rassemble les meilleures applications disponibles pour vous aider à trouver l’outil qui correspond le mieux à vos besoins.

Présentation des apps

Plusieurs applications développées par des éditeurs renommés pour leurs logiciels PC sont disponibles sur Android, en les téléchargeant vous vous assurez de disposer d’outils de qualité. Adobe propose ainsi en plus de ses outils pour la photo et la vidéo deux applications de dessin tirées des logiciels Photoshop et Illustrator. Adobe Photoshop Sketch est donc un logiciel de dessin simple à prendre en main qui vous permet de réaliser des croquis et dessins à l’aide de plusieurs pinceaux et calques. Illustrator Draw reprend exactement la même base, mais vos dessins seront au format vectoriel ce qui permet d’agrandir et d’éditer vos créations à l’infini. Les deux applications sont simples, mais efficaces et permettent un export vers les logiciels PC via Creative Cloud.

L’éditeur Autodesk, autre mastodonte du secteur des logiciels de création, propose quant à lui Sketchbook en version mobile. Cette application est l’une des plus complètes du Play Store, avec de nombreux pinceaux et crayons ainsi que quantité d’outils pour gérer la perspective ou la symétrie par exemple. Très complète et gratuite l’application est une référence.

Parmi les applications intéressantes, il existe aussi PaperDraw, cette application dispose d’un nombre limité d’outils, mais des crayons extrêmement réalistes et la possibilité de créer des carnets de croquis pour documenter vos voyages et excursions.

L’application MediBang Paint vous permet pour sa part d’utiliser de nombreux outils tout en synchronisant votre travail vers sa version PC, alors qu’Infinite Painter est également l’un des logiciels les plus adaptés aux utilisateurs recherchant des fonctionnalités riches. Enfin, le logiciel de Sony, sobrement nommé Sony Dessin, est disponible sur tous les appareils Android et propose une interface intuitive associée à de nombreuses options.

Téléchargez les meilleures applications de dessin

Adobe Photoshop Sketch

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Adobe Illustrator Draw

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Autodesk SketchBook

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

PaperDraw
Colorfit

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

MediBang Paint

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Infinite Painter

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Sony Dessin

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Retrouvez Les TOPS d'applications !

Catégories: Mobile

Test du Xiaomi Redmi 6 : le smartphone à 160 euros que l’on peut recommander

FrAndroid - dim, 16/12/2018 - 16:00

Le Xiaomi Redmi 6 est l’un des smartphones les moins chers proposés par le fabricant en France. Pour atteindre ce prix plancher, quelles concessions a dû faire la marque chinoise ? C’est ce que nous allons voir avec notre test.

Fiche technique Modèle Xiaomi Redmi 6 Version de l'OS Android 8.1 Interface MIUI Taille d'écran 5,45 pouces Définition 1440 x 720 pixels Densité de pixels 295 ppp SoC Helio P22 à 2GHz Processeur (CPU) ARMv8 Mémoire vive (RAM) 3 Go Mémoire interne (flash) 32 Go, 64 Go MicroSD Oui Appareil photo (dorsal) 12 Mégapixels Appareil photo (frontal) 5 Mégapixels Enregistrement vidéo 1080p Wi-Fi Oui Bluetooth 4.2 + A2DP + LE Réseaux GPRS, EDGE, LTE, HSPA Bandes supportées 2100 MHz (B1), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7) SIM 2x nano SIM NFC Non Ports (entrées/sorties) microUSB Géolocalisation Oui Batterie 3000 mAh Dimensions 147,5 x 71,5 x 8,3 mm Poids 146 grammes Couleurs Rose, Bleu, Gris, Or Prix 128€ Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un smartphone fourni par la marque.

Design

Dès la prise en main du Xiaomi Redmi 6, on voit que c’est là que la marque a pu économiser sur la fabrication du smartphone. Alors qu’elle nous habitue à utiliser de l’aluminium ou du verre sur tous ses autres smartphones, même dans l’entrée de gamme, on a ici un châssis en plastique avec une imitation métal. On note également un écran qui ressort légèrement du châssis, c’est souvent le cas sur les smartphones à petit prix, et on peut se demander s’il ne sera pas plus sensible à la casse.

Pour autant, ces choix ne gênent en rien la prise en main du smartphone. Pas d’arrêtes coupantes ici, comme on pouvait encore en trouver sur ce segment du marché il y a peu. Dans les points positifs, on peut mentionner l’écran au format 18:9 avec des bordures correctes et le lecteur d’empreinte au dos, qui tombe facilement sous l’index. Le port jack et la prise micro USB sont évidemment de la partie. Dernier point intéressant, le smartphone propose à la fois le dual SIM et un lecteur de carte microSD, et non une solution hybride comme c’est souvent le cas. Il est donc possible d’utiliser 3 cartes simultanément (deux cartes SIM et une carte microSD) sans problème.

Écran

Le Redmi 6 intègre un écran de 5,45 pouces au format 18:9 avec une définition de 1440 x 720 pixels (295 pixels par pouce). À première vue, il s’agit d’une dalle IPS LCD assez classique, ni très lumineuse, ni très bien contrastée. Une fois l’écran testé avec notre sonde colorimétrique, les qualités de l’affichage se dévoilent.

D’après nos résultats, l’écran atteint une luminosité maximale de 380 cd/m² et un contraste correct de 1236:1, mais surtout l’affichage brille par ses couleurs justes. On note comme toujours un léger surplus de bleu, mais cela reste à la marge. La température moyenne des couleurs est par ailleurs de 7000K. On peut le dire, la dalle du Redmi 6 est surprenamment bien calibrée. En revanche, l’espace de couleurs sRGB n’est pas totalement couvert par l’écran.

Logiciel

Il est enfin là, le premier smartphone testé par FrAndroid avec MIUI 10. Le Redmi 6 de Xiaomi tourne en effet sous Android 8.1 Oreo avec MIUI 10, la version de l’interface Xiaomi sortie en 2018. Les correctifs de sécurité installés sont ceux du 1er octobre 2018. Sans surprise côté DRM, le smartphone ne gère que Widevine L3, mais cela ne devrait pas trop poser de problème à l’usage sur ce produit.

MIUI 10 sur ce smartphone se traduit par une interface revue, notamment au niveau des notifications et du multitâche. Les applications de Xiaomi ont également été revues pour mieux s’adapter aux écrans 18:9 aujourd’hui généralisés chez le constructeur. Pour autant, cette nouvelle version ne corrige pas le principal défaut que l’on adresse à MIUI test après test : la complexité de ses paramètres.

Le menu paramètre n’a pas changé d’un iota comparé à MIUI 9.6, mais on peut noter l’ajout d’une nouvelle option permettant d’échanger l’ordre des boutons de navigation (précédent, accueil et multitâche). À titre personnel je préfère carrément les faire disparaître en adoptant la très bonne navigation par geste proposée par Xiaomi.

Performances

Avec le Redmi 6, Xiaomi a fait le choix d’intégrer un SoC MediaTek Helio P22, à la place d’une des puces Qualcomm que l’on trouve habituellement sur les autres produits du constructeur. Ce SoC est gravé en 12 nm, il est composé de 8 cœurs ARM Cortex-A53 à 2 GHz avec une puce graphique PowerVR GE8320. Cette puce se place en concurrence avec le Snapdragon 625 de Qualcomm, que l’on retrouve par exemple dans le Xiaomi Mi A2 Lite. Le SoC est accompagné par 4 Go de RAM et 64 Go de stockage eMMC.

 Xiaomi Redmi 6Wiko View 2 GoXiaomi Mi A2 LiteHonor 8X SoCHelio P22Snapdragon 430Snapdragon 625Kirin 710 AnTuTu 7.x77 03259 51579 365139 987 Score CPU36 88427 77938 77867 147 Score GPU12 0119 08912 86622 439 Score UX19 31417 90922 89937 636 Score Memoire8 8234 7384 82212 765

Cette architecture interne, avec les optimisations de MIUI, permet une fluidité sans reproche de l’expérience. Pas de ralentissement ici quand on passe d’une application à une autre, ou dans les animations système. Au quotidien, seule la vitesse un peu limitée du Wi-Fi, car bloqué en 2,4 GHz  (Wi-Fi 4 – 802.11n), peut être légèrement dérangeante, surtout en zone urbaine où cette fréquence est saturée.

Sur Arena of Valor, les paramètres sont réglés au maximum par défaut, avec l’affichage HD désactivé. Dans ces conditions, le smartphone arrive à maintenir les 30 images par seconde, même avec une scène un peu chargée. Le Redmi 6 ne fera pas tout tourner pour autant. Par exemple Asphalt 9 Legends manque de fluidité, dans les menus comme dans les courses. Dans l’ensemble, le Redmi 6 s’en sort très bien pour un smartphone à ce tarif.

Appareil photo Capteurs arrière

Avec le Redmi 6, Xiaomi généralise un peu plus l’utilisation de deux capteurs photo au dos d’un smartphone. Ici on retrouve un appareil principal de 12 mégapixels avec ouverture f/2,2 et un appareil secondaire de 5 mégapixels pour un meilleur calcul de la profondeur de champ. Disons-le tout de suite, les résultats sont très bons de jour pour un smartphone à ce prix.

On peut noter quelques errements sur la balance des blancs, ou un léger manque de détails sur certaines photos, mais dans l’ensemble le résultat est tout simplement excellent. D’autant que le smartphone est capable de prendre des photos rapidement, ce qui n’est pas forcément le cas sur cette tranche de prix pour les concurrents.

De nuit ça se gâte forcément. Ici la gestion des lumières est aux fraises au moindre éclairage public, la netteté est en chute libre et le bruit numérique fait son arrivée. Ce n’est pas avec ce smartphone que vous capturerez de jolis souvenirs de voyage ou lors de vos fins de soirées. Reste que le résultat n’est pas aussi mauvais que ce que l’on peut trouver ailleurs à ce prix.

Capteur avant

À l’avant, on a le droit à un simple capteur de 5 mégapixels, placé derrière un objectif f/2,2.

Sur ce front, le résultat oscille entre le moyen et le mauvais. En plein jour il est facile de se retrouver avec un ciel brûlé en arrière-plan, qui peut au passage faire apparaître une jolie auréole autour de votre tête. De nuit les photos sont tout simplement floues.

Autonomie

Xiaomi a choisi d’intégrer une batterie de 3000 mAh « seulement », là où le fabricant nous avait habitués à préférer des batteries plus volumineuses, souvent proches des 4000 mAh. Cela se ressent évidemment sur l’autonomie de l’appareil, malgré l’utilisation d’un SoC gravé en 12 nm et d’un simple écran HD+. Heureusement, les optimisations de MIUI sont toujours là. L’interface est assez sévère avec les applications qui consomment trop de batteries, et n’hésite pas à nettoyer certaines applications en arrière-plan pour gagner en autonomie.

Avec notre protocole de test ViSer, qui simule une utilisation variée du smartphone (vidéo, jeux, web, veille, appels, etc.), nous avons obtenu un résultat de 8 heures et 45 minutes. Cela place le Redmi 6 dans la moyenne basse des smartphones que nous avons testés en 2018. Pour autant, à ce niveau de prix, le résultat est plutôt bon, au-dessus du Honor 9 Lite, mais en dessous du Wiko View 2 Go.

À ce tarif ce n’est pas non plus surprenant que la recharge rapide ne soit pas de la partie. Un chargeur 5W et le câble micro USB sont inclus dans la boite, et permettent de récupérer 17% en 30 minutes. Il faut 3 heures pour charger complètement le smartphone.

Réseau et communication

Le Redmi 6 prend en charge la plupart des réseaux 2G, 3G et 4G déployés en France. Seule la fameuse bande 28 (700 MHz) manque à l’appel. Il s’agit d’une fréquence essentiellement utilisée par Free Mobile. On peut noter que les deux cartes SIM peuvent utiliser les données 4G simultanément.

Malheureusement, en termes de réseau local, le Redmi 6 fait le minimum en 2018, à savoir du Bluetooth 4.2, du Wi-Fi 4 (802.11n) bloqué à 2,4 GHz et pas de NFC. Il ne sera donc pas possible de payer avec Google Pay.

Prix et disponibilité

Le Xiaomi Redmi 6 est disponible en France au prix conseillé de 159,9 euros. Le fabricant propose une offre de remboursement de 20 euros jusqu’au 31 décembre 2018, ce qui peut faire tomber son tarif à 139,9 euros en France et hors promotion.

Où acheter le Xiaomi Redmi 6 au meilleur prix ?

Amazon Découvrir l'offre 128€ eGlobal Central France Découvrir l'offre 85€ Ebay Découvrir l'offre 96€ Cdiscount Découvrir l'offre 99€ Rakuten Découvrir l'offre 109€ Gearbest Découvrir l'offre 115€ Fnac Découvrir l'offre 119€ Voir plus d'offres

À ce tarif il fait face au Wiko View 2 Go commercialisés à 159 euros, à l’Asus Zenfone Max Pro M1 à 159 euros et au Honor 9 Lite que l’on trouve à 170 euros désormais. Comme alternatives on conseillera plutôt les deux derniers que le premier.

9 Asus Zenfone Max Pro M1 Disponible à 199€ 8 Honor 9 Lite Disponible à 175€ Nos photos du Xiaomi Redmi 6
Catégories: Mobile

Pages

S'abonner à Sleepy SME agrégateur