Agrégateur de flux

Marché des smartphones : Apple retrouve le sourire et déloge Xiaomi de sa 2e place malgré la pénurie

FrAndroid - sam, 16/10/2021 - 09:02

Au 3e trimestre, les fabricants de smartphones n'ont pas été épargnés par la pénurie de composants et ont vu l'industrie perdre un peu de sa superbe. Dans un marché au ralenti, Apple retrouve malgré tout le sourire et chipe la 2e place à Xiaomi en volume d'expéditions pour venir se poser en dauphin de Samsung, selon les chiffres publiés par Canalys.

Source : Frandroid — Brandon Lopes

Le troisième trimestre est traditionnellement le début du renouveau annuel pour Apple. Et pour cause, la marque à la pomme dégaine alors ses nouveaux iPhone après avoir vécu le début de l’année sur les ventes du modèle précédent. Ainsi va le bilan annuel du géant californien qui fait surtout parler de lui à partir de la rentrée. Avec les iPhone 13 mini, iPhone 13, iPhone 13 Pro et iPhone 13 Pro Max sur de bons rails, Apple se rappelle au bon souvenir du marché des smartphones.

Un marché en perte de vitesse

Et pourtant, à en croire les chiffres publiés ce vendredi par Canalys, le marché mondial des smartphones recule de 6 % au 3e trimestre 2021. La faute évidemment à la pénurie de composants qui frappe de plein fouet tous les fabricants. Plus qu’une baisse de la demande, c’est à des difficultés de satisfaire rapidement les commandes qu’ils se heurtent.

Pas de pièce, pas d’appareils, c’est assez simple. « L’industrie des smartphones s’efforce de maximiser la production d’appareils du mieux qu’elle peut », note Ben Standon, analyste chez Canalys. « Du côté de l’offre, les fabricants de processeurs augmentent les prix pour décourager les commandes excessives, dans le but de combler l’écart entre la demande et l’offre ». Et de prédire : « malgré cela, les pénuries ne s’atténueront pas avant 2022 ». Des produits moins disponibles en quantité, des prix qui augmentent et c’est tout le marché qui tousse.

Le Top 5 des vendeurs de smartphones en part des expéditions mondiales au 3e trimestre 2021 // Source : Canalys

Cependant, il y a tout de même quelques heureux, comme Samsung, leader toujours indiscutable avec 23 % de parts dans les expéditions mondiales annoncées (les chiffres de Canalys ne correspondent pas à des ventes réelles, mais à des expéditions pour commandes, ndlr). Avec le lancement récent des Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3, le sud-coréen a connu un sacré boom de ses ventes, notamment dans son pays natal. Mais il a aussi pu compter sur le lancement de son Galaxy A52s 5G, plus modeste en spécifications, mais promis à un bel avenir. De quoi lui faire conserver sa première place.

Derrière lui, c’est Apple qui déloge Xiaomi de son fauteuil de dauphin avec 15 % des expéditions. C’est 3 % de plus que l’an dernier à la même époque, mais Apple avait alors scindé en deux les lancements de ses iPhone 12 annoncés mi-octobre en raison de la pandémie. Il avait alors fallu attendre la mi-novembre pour voir arriver les iPhone 12 mini et iPhone 12 Pro Max, et les chiffres avaient été comptabilisés pour l’ensemble des iPhone 12 sur un 4e trimestre record. Cette année, les iPhone 13 sont sortis à la toute fin septembre et il s’agit donc de chiffres de livraison plus qu’estimés, comme le précise toujours Canalys. La publication finale donnera un chiffre exact.

Une situation qui devrait rester nerveuse

À la troisième place, on trouve Xiaomi qui conserve 14 % des expéditions mondiales, porté notamment par ses multiples lancements de l’été et ses smartphones de début d’année (toute la gamme Mi 11 notamment et les Xiaomi 11T récents) qui continuent de cartonner. Vivo et Oppo (avec OnePlus inclus) complètent le Top 5 avec 10 % du marché.

Et rien ne devrait vraiment s’améliorer au 4e trimestre. Selon Canalys, le manque de composants induit souvent des changements de dernière minute dans les spécifications des smartphones à venir et donc dans les quantités commandées. « Cela entraîne de la confusion et de l’inefficacité lors de la communication avec les canaux de vente au détail et de distribution », souligne Ben Stanton. « De nombreuses chaînes sont nerveuses à l’approche de la fin d’année, période de ventes importantes, avec notamment la Journée des célibataires en Chine et le Black Friday en Occident ».

Selon l’institut, les stocks de smartphones déjà faibles incitent les clients à anticiper leurs achats et tout le monde ne pourra être satisfait. Mais pour Canalys, les périodes de soldes, le Black Friday ou l’approche des fêtes vont voir des remises « moins agressives » être proposées aux clients du fait de la pénurie mondiale et des difficultés à approvisionner les distributeurs.

Catégories: Mobile

Emojis décevant sur Windows 11, Samsung se casse la tête et abonnement Switch Online – Tech’spresso

FrAndroid - sam, 16/10/2021 - 08:00

Vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité hier ? Voici ce qui a marqué le vendredi 15 octobre : les émojis plats de Windows 11, les problèmes du Samsung Galaxy S21 FE et le prix du nouvel abonnement Switch Online avec DLC Animal Crossing. Pour ne manquer aucune actualité, pensez à vous inscrire à la newsletter Frandroid.

Rendu du Samsung Galaxy S21 FE // Source : OnLeaks

Les émojis tout plats de Windows 11

On s’attendait à de beaux émojis en 3D, pour du relief et une expérience un peu rafraîchissante. Finalement, Windows 11 ne nous offre pas cela, mais des émojis plats, très classiques. Il y a de quoi être un peu déçu.

L’avenir incertain du Samsung Galaxy S21 FE

À cause de la pénurie de composants qui affecte l’industrie de la tech, le Samsung Galaxy S21 FE risque d’être repoussé jusqu’à janvier 2022. D’aucuns parlent carrément d’une annulation du lancement de ce smartphone. Quoi qu’il en soit, ce produit est déjà un sacré casse-tête pour le géant sud-coréen alors qu’il n’est même pas encore officialisé.

En parlant de Samsung, nous avons publié une vidéo pour vous aider à choisir le meilleur smartphone pour vous dans le catalogue de la marque.

Lien YouTube

Nintendo Switch Online et DLC Animal Crossing

Happy Home Paradise, le tout nouveau DLC Animal Crossing, est intégré à l’abonnement Nintendo Switch Online + Pack additionnel qui proposait déjà des jeux N64 et Mega Drive. C’était aussi l’occasio de découvrir le prix de cette formule.

Catégories: Mobile

iPhone 13 Pro vs Nokia 3310 : lequel est le plus résistant ?

FrAndroid - sam, 16/10/2021 - 07:50

Et si on lâchait un Apple iPhone 13 Pro et un Nokia 3310 du haut de 20 étages ? Un youtuber a fait le test.

Il y a quelques années, le 3310 a refait surface. Si le Nokia 3310 est un succès planétaire, c’est pour de multiples bonnes raisons, à commencer par son design. Tout le monde en conviendra, le Nokia 3310 est une légende, symbole de toute une génération, il est également réputé pour être le plus résistant des téléphones portables. On ne parle pas du récent 3310, mais de l’original.

Quant à l’iPhone 13 Pro, il a été renforcé par rapport à son prédécesseur. Le dos en verre et la face avant sont en Ceramic Shield (nom commercial pour le Gorilla Glass Victus de chez Corning chez Cupertino).

9 /10 Apple iPhone 13 Pro Fiche produit Voir le test 1 159 € Nokia 3310 Fiche produit Disponible à 66 € La chute de 20 étages

Que se passe t-il si on laisse tomber ces deux téléphones du haut de 20 étages ? Le Nokia 3310 a été séparé violemment en plusieurs morceaux, avec la batterie amovible et la coque. L’iPhone 13 Pro est en un seul morceau, c’est la face arrière en verre qui est brisée, par contre le smartphone reste fonctionnel malgré tout. On vous déconseille de reproduire l’exercice chez vous.

Catégories: Mobile

Léger et confortable, le nouveau casque Logitech G335 est déjà en promotion

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 20:30

Conçu pour répondre présent lors de longues sessions de jeu, le casque Logitech G333 est un modèle filaire récent de chez Logitech. Plus léger, et surtout beaucoup moins onéreux que le G733, il profite en ce moment d'une promotion sur Amazon et passe à 59,99 euros au lieu de 69,99 euros.

Source : Edouard Patout pour Frandroid

Si vous cherchez un bon casque pour jouer aux jeux vidéo, que ce soit sur consoles ou sur PC, pour vos communications sur Discord ou Zoom, et un confort assuré même pour de longues sessions, le Logitech G335 est l’une des meilleures options, surtout qu’en ce moment il profite d’une baisse de 14 % sur son prix.

Pourquoi ce casque est-il intéressant ?
  • Il offre un bon confort notamment par sa légèreté
  • Il est compatible sur les consoles et PC
  • Le son est efficace pour les jeux FPS
  • Quant au micro il est de très bonne qualité

Lancé au prix de 69,99 euros, le casque Logitech G335 est en ce moment à son meilleur prix sur Amazon, avec 10 euros de réduction, son prix passe à 59,99 euros pour le coloris noir.

Retrouvez le Logitech G335 à 59,99 € sur Amazon

Historique de prix du Casque Logitech G335 sur Amazon // Source : keepa

Un bon confort pour vos oreilles

Si dans ce bon plan, il ne s’agit pas de la version la plus colorée du G335, le casque a le droit au savoir-faire de la marque, et reprend à l’identique les traits de son grand frère, le Logitech G733. Mais les maîtres mots de ce nouveau modèle sont la légèreté, le confort et l’utilisation pratique du casque. Avec son poids plume de seulement 240 grammes, le G335 est en effet une version plus petite et plus légère du casque G733, et ne devrait pas peser sur votre tête. Il est donc parfait pour les joueurs qui utilisent leur casque pendant de longues sessions de jeu et qui ont souvent mal aux cervicales. De plus, le bandeau de suspension permet de répartir de manière uniforme la pression du casque sur le crâne. D’ailleurs il est ajustable selon la pression et le maintien que vous souhaitez obtenir.

Quant aux oreillettes, elles sont en mousse à mémoire de forme et en tissu sport enveloppent vos oreilles et restent en place avec suffisamment de maintien pour qu’elles restent fermement en place. Cela va permettre de favoriser la respirabilité de l’ensemble, mais aura des conséquences sur l’isolation passive du casque. Pour ce qui est des commandes, il y a une molette intégrée sur l’oreillette pour pouvoir régler le volume du jeu ou de la musique.

Un casque gaming idéal pour les FPS

Côté audio, le G335 embarque les mêmes traducteurs que son aîné de 40 mm, mais avec le passage à une connexion filaire le rendu sonore du casque est légèrement moins équilibré. Les basses fréquences sont bien présentes, mais sont assez en retrait et il est malheureusement impossible de corriger cela avec le logiciel G Hub.

S’il manque de définition et de musicalité, en jeu c’est autre chose. Certes il ne propose pas un son surround, pour procurer une expérience immersive en jeu, le résultat est très bon sur les jeux compétitifs de types FPS. Les joueurs apprécieront la relative présence des explosions et des tirs. Il offre un son clair, net et la localisation des sons est plutôt efficace. Et si le casque ne parvient pas à bloquer les sons en provenance de l’extérieur, le microphone intégré se révèle de très bonne qualité. Certifié Discord, le casque est bien adapté pour discuter avec vos camarades de jeu garantissant des voix claires et nettes.

Pour tous les gamers

Pour finir, le G335 peut se connecter à n’importe quel support grâce à sa prise Jack 3,5 mm. Vous pouvez donc l’utiliser sur toutes les consoles Xbox, PlayStation et Nintendo Switch, ainsi que sur la grande majorité des PC. Quant au câble, il offre une longueur appréciable d’environ 1,80 mètre qui conviendra à la plupart des usages. Mais on regrettera le choix de Logitech d’opter pour un revêtement en caoutchouc au lieu d’un câble tressé, qui aurait été plus durable. Malheureusement, à ce prix, on ne peut pas tout avoir.

Retrouvez le Logitech G335 à 59,99 € sur Amazon

Pour en savoir encore plus, n’hésitez pas à lire notre test complet du Logitech G335.

Le casque gaming qui vous correspond le mieux

Afin de comparer le Logitech G335 avec les autres références sur le marché et trouver le casque gamer qui vous convient le mieux, nous vous invitons à consulter notre guide sur les meilleurs casques gamer du moment.

Catégories: Mobile

Test de la Mad Catz B.A.T. 6+ : une souris ambidextre et modulable

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 19:56

Nous avons testé la souris Mad Catz B.A.T. 6+, un modèle ambidextre et personnalisable qui va un peu à contre-courant du marché actuel. Voici notre avis.

Source : Edouard Patout pour Frandroid

La souris gamer Mad Catz B.A.T. 6+ arbore un design taillé à la serpe et plutôt imposant. Cette souris ambidextre a pour principal atout de pouvoir être adaptée au goût de chacun grâce à ses coques interchangeables.

Proposée au prix conseillé de 79,90 euros, la B.A.T. 6+ dispose de nombreux boutons personnalisables, d’un éclairage RGB et d’un capteur haut de gamme. Très différente des modèles testés dernièrement, elle aura fort à faire pour nous convaincre.

Un design très marqué, mais modulable

La B.A.T. 6+ est entièrement construite en plastique. Malgré cela, elle ne se montre pas particulièrement légère avec un poids de 115 grammes, qui la place donc à contre-courant du marché actuel qui s’oriente vers la légèreté.

De la même façon, si nombre de constructeurs optent pour la rondeur, Mad Catz continue de proposer des souris dont la coque est taillée à la serpe. Ce design très agressif ne plaira logiquement pas à tout le monde, mais les amoureux du genre seront comblés.

Source : Edouard Patout pour Frandroid

Au-delà de son poids, le B.A.T. 6+ est une souris de taille moyenne. Plutôt plate, elle offre une large surface d’accueil pour les doigts. On la conseillera donc pour une prise en main à pleine main, même si sa modularité pourra permettre un peu plus de liberté.

L’une des caractéristiques principales de ce modèle est de pouvoir être personnalisé à l’aide de coques interchangeables. On profite notamment de deux jeux de jupes latérales aimantées, l’un plutôt classique et l’autre avec des ailettes pour y reposer les doigts.

Source : Edouard Patout pour Frandroid

La coque supérieure peut également être échangée. Celle installée par défaut se montre plutôt classique et offre plus de liberté dans le déplacement de la souris du bout des doigts. La seconde est un peu plus bombée et à tendance à mieux caler la paume de la main. Elle sera donc plus adéquate pour les joueurs de FPS.

Bien que cette modularité soit appréciée, elle n’est pas sans impact sur la structure de la souris. Il est arrivé plusieurs fois, durant des sessions de jeu un peu intenses, que l’on sente les coques amovibles se déplacer de quelques millimètres. Rien de rédhibitoire cela dit puisqu’il faudra vraiment presser fortement la souris pour que cela se produise.

Source : Edouard Patout pour Frandroid

La B.A.T. 6 est donc une souris ambidextre puisqu’elle profite d’un design totalement symétrique avec 2 boutons d’action présents de chaque côté. Des derniers tombent parfaitement sous le pouce et semblent globalement réactifs. En plus des deux clics principaux dotés d’ailettes rouges purement esthétiques, on profite également d’un bouton dédié au changement de sensibilité, juste derrière la molette.

Celui-ci nous a posé quelques problèmes puisqu’il est arrivé plusieurs fois qu’il s’active involontairement du fait de sa position et de son épaisseur. La solution sera de désactiver les paliers de sensibilité au sein du pilote si cela n’a pas d’intérêt pour vous. Les crans de la molette auraient gagné à être un peu plus marqués. Elle reste néanmoins agréable à utiliser avec un clic bien marqué permettant ainsi une bonne réactivité.

Source : Edouard Patout pour Frandroid

Du côté de l’éclairage RGB, Mad Catz joue la carte de la discrétion. La B.A.T. 6+ dispose en fait de deux zones lumineuses de part et d’autre, recouvertes par les coques latérales. La lumière se diffuse au final de façon discrète sur l’arrière et au centre du mulot.

Jetons maintenant un œil sous la souris pour y découvrir 3 discrets patins qui permettent à la B.A.T. 6+ de se mouvoir très facilement sur un tapis. Seule l’épaisseur de ces patins nous parait un peu légère ce qui pourra créer quelques frottements entre le châssis et le tapis.

Source : Edouard Patout pour Frandroid

Enfin du côté de la connectique, Mad Catz a choisi d’utiliser un câble tressé d’environ 1,8 mètre. Celui-ci n’est malheureusement pas très convaincant puisqu’il manque clairement de souplesse et de légèreté. Cela reste néanmoins moins gênant que celui que nous retrouvions sur la MSI Clutch GM41.

Globalement bien construite, la souris Mad Catz B.A.T. 6+ va un peu à contre-courant du marché actuel. Elle n’est pas particulièrement légère et arbore un design pas franchement moderne qui ne plaira malheureusement pas à tout le monde. Elle offre néanmoins une bonne prise en main bien qu’un peu rigide selon les coques utilisées.

Un pilote en retrait par rapport à la concurrence

Les périphériques Mad Catz ne disposent pas d’un pilote commun. Il faudra donc installer le pilote dédié à la souris pour personnaliser ses fonctionnalités ainsi que l’éclairage RGB intégré. L’interface est d’ailleurs plutôt claire et moderne.

On dispose tout d’abord d’un onglet dédié à l’attribution des différentes touches de la souris. De très nombreux raccourcis préconfigurés sont présents, mais il est également possible d’enregistrer des macros à l’aide d’une interface dédiée.

Le second onglet sert quant à lui à personnaliser les options de performances de la B.A.T. 6+, à commencer par la sensibilité du capteur pouvant aller jusqu’à 16 000 DPI. On peut également modifier la fréquence d’interrogation et l’accrochage des angles.

Enfin, le dernier onglet permet de personnaliser les effets d’éclairage RGB. Les préconfigurations sont ici plutôt limitées comparativement à la concurrence. Néanmoins, cela ne devrait pas être vraiment handicapant au quotidien.

Les différents réglages peuvent être sauvegardés dans la mémoire interne de la souris grâce aux 5 emplacements disponibles. Seule ombre au tableau : il ne semble pas possible d’associer ces profils à nos jeux et applications. Il ne sera donc pas possible de basculer automatiquement entre ces derniers selon le programme en cours d’utilisation sur le PC. Dommage.

Rien à redire sur les performances

Si la B.A.T. 6+ ne convainc pas forcément dans sa conception, force est de constater que la Mad Catz n’a pas pris de risque en ce qui concerne ses performances. La souris est équipée du très performant capteur optique PixArt PMW3389 capable de monter à une sensibilité de 16 000 DPI et d’encaisser des accélérations de 50 g avec une vitesse de suivi de 400 IPS.

Source : Edouard Patout pour Frandroid

En jeu, la souris se comporte donc de façon admirable avec un suivi très précis et un capteur qui ne bronche pas, même lorsqu’il est malmené durant des échanges nourris sur Warzone notamment. Sa précision a également été mise à l’épreuve sur Diablo II : Resurrected sans aucun accroc.

En dehors des FPS (donc sur Diablo II dans notre cas), la souris montre néanmoins quelques limites au niveau de sa forme qui ne se montre pas des plus intéressantes. Pour ce type d’utilisation, on vous recommandera de choisir la coque supérieure la moins épaisse afin de permettre des mouvements plus précis de la souris grâce aux doigts.

Source : Edouard Patout pour Frandroid

Les différents boutons de la B.A.T. 6+ se montrent réactifs et permettent d’enchainer les actions sans aucun problème. Ces différentes caractéristiques font de ce modèle un allier de choix pour les joueurs puisque ses performances lui permettront de suivre sans mal la cadence, et ce, même sur des jeux exigeants.

Prix et disponibilité de la souris Mad Catz B.A.T. 6+

La souris Mad Catz B.A.T. 6+ est disponible au prix conseillé de 79,90 euros sur Amazon.

Catégories: Mobile

Test des Realme Buds Air 2 : tout pour plaire, même le prix

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 18:30

Rares sont les fabricants de smartphones à proposer des écouteurs True Wireless qui sortent du lot, et encore moins à égaler les spécialistes de la hi-fi. Et pourtant, Realme réalise un petit hold-up avec ses Buds Air 2 aux performances sonores épatantes, capables d’une efficace réduction de bruit et proposés à un prix défiant toute concurrence. Il y a de quoi être séduit…

Les Realme Buds Air 2 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Sur le papier, rien de bien particulier. Ni technologie révolutionnaire, ni partenariat avec un grand nom de la hi-fi, ni spécifications alléchantes. Les écouteurs Realme Buds Air 2 sont des modèles true wireless intra-auriculaires à la livrée classique, accompagnés d’un boîtier de charge en PVC exempt de toute fioriture. Leur seul attrait repose sur un prix dérisoire, pour des écouteurs TWS à réduction de bruit active. À vrai dire, on pourrait même s’inquiéter d’écouteurs si peu onéreux qui ne font l’impasse sur aucune fonctionnalité. On aurait tort : le fabricant de smartphones balance un pavé dans la marre avec les Realme Buds Air 2, dont on n’attendait pas de telles performances globales, et audio en particulier.

Realme Buds Air 2Fiche technique 10 /10 Realme Buds Air 2 Fiche produit Voir le test Disponible à 48 €

Ce test a été réalisé avec des écouteurs prêtés par Realme.

Realme Buds Air 2Design

Les écouteurs Realme Buds Air 2 présentent des lignes plutôt conventionnelles pour des écouteurs True Wireless intra-auriculaires. Leur petite coque est moulée pour épouser le creux du pavillon de l’oreille et prolongée par une tige avec zone tactile. Le matériau employé est le PVC, mat pour la coque et brillant pour la tige. La qualité d’assemblage est excellente pour ce niveau de gamme et dans l’absolu : la seule jointure visible est celle des demi-sphères formant chaque coque. Les écouteurs disposent chacun d’une perforation au niveau du sommet de la coque, et d’une seconde dans le tiers supérieur de la tige, où se trouvent les microphones de conversation et de mesure des bruits environnants.

Les écouteurs TWS Realme Buds Air 2 se mettent automatiquement en pause lorsqu’ils sont ôtés // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Stabilité irréprochable et agrément de port

Bonne surprise, les Realme Buds Air 2 prennent facilement place dans les oreilles et sont très confortables à porter, une fois le bon jeu d’embouts choisi parmi les trois fournis. Ils ne bougent jamais, qu’on mastique, qu’on parle, marche ou trottine, par exemple. Ainsi, on peut porter ces écouteurs de 4 g chacun des heures durant, sans pénibilité. Par ailleurs, l’équilibre tonal ne varie pas selon qu’on les enfonce plus ou moins dans le canal auditif. En clair, ils cochent toutes les cases du confort. Tout au plus peut-on leur reprocher quelques bruits d’écoulement d’air lorsque le vent se lève franchement et qu’on marche contre lui.

Un boîtier conventionnel

Le boîtier des écouteurs Realme Buds Air 2 est on ne peut plus basique. Sa principale qualité est d’être compact et léger. Il s’ouvre par le haut et les écouteurs y trouvent leur place en engageant leur tige.

Le boîtier de charge des Realme Buds Air 2 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Un jeu d’aimants les maintient fermement en place et il n’y a aucun risque que les écouteurs ne tombent en cas de mauvaise manipulation. Le boîtier se recharge par le biais d’un port USB-C et ne dispose pas de la charge sans fil Qi. Un câble USB-C vers USB-A est fourni.

Realme Buds Air 2Usage et application

Les Realme Buds Air 2 sont vraiment pratiques et agréables à utiliser. Leur mise sous tension est très rapide et la lecture précédemment entamée reprend très vite. Les contrôles tactiles ne sont pas capricieux et, une fois les combinaisons de pression connues, je n’ai jamais eu à pester après de quelconques aléas de comportement. Les contrôles sont classiques : lecture, pause, changement de piste (précédente/suivante), activation de la réduction de bruit active, du mode transparence ou encore invocation de l’assistant vocal du smartphone (Google Assistant, Siri, Alexa). Les écouteurs disposent d’un capteur de présence et la lecture est automatiquement interrompue lorsque l’un ou les deux sont ôtés. L’écoute avec un seul écouteur est possible.

Une app qui offre l’essentiel

L’application Realme Link est disponible pour Android et iOS. Elle nécessite de s’enregistrer auprès de Realme pour fonctionner. Son interface est claire et plaisante. On y trouve un menu de personnalisation des contrôles tactiles, ajustables pour chaque écouteur. Une fonction peut même être attribuée à un appui long simultané sur les deux écouteurs. Par défaut, c’est l’activation de la réduction de bruit et du mode transparence. Trois profils d’égalisation sont disponibles, le « dynamique » qui est celui par défaut, le « vocal » qui amplifie les fréquences médiums et le « Bass Boost + » qui gonfle le bas du spectre.

Realme propose de réduire la latence audio (88 ms) avec un « mode jeu », afin d’améliorer la synchronisation entre l’image et le son dans les jeux vidéo. Rappelons que la latence n’impacte pas les applications vidéo qui compensent automatiquement le retard lié à l’encodage, à la transmission et au décodage du son. Ce mode fonctionne très bien sous Android, mais pas sous iOS, où l’option ne devrait fonctionner qu’avec une mise à jour prochaine de l’app.

Connexion Bluetooth monopoint

Les écouteurs Realme Buds Air 2 se placent automatiquement en mode détection lorsqu’ils sont extraits de leur boitier et n’ont pas été préalablement appairés. Si tel est le cas, ils recherchent le dernier périphérique Bluetooth associé, puis le précédent, et ainsi de suite. La connexion Bluetooth multipoint n’est pas supportée, ce qui oblige à déconnecter manuellement les écouteurs d’une première source pour en utiliser une seconde. Quant à la stabilité de la connexion, elle est exemplaire avec nos différents smartphones et jusqu’à 10 mètres, au travers d’un plancher en bois.

Realme Buds Air 2Réduction de bruit active

Pour moins de 50 euros, que faut-il attendre de la réduction de bruit d’écouteurs TWS ? Beaucoup manifestement selon Realme, qui a particulièrement soigné son système d’annulation des bruits parasites. C’est assez rare pour être souligné, l’activation de la réduction de bruit impacte très peu la signature sonore des écouteurs. J’y reviendrai plus loin, mais chapeau bas Realme. D’autant que la réduction de bruit fonctionne vraiment bien, mieux que nombre d’écouteurs plus onéreux. Chez soi, on est plongé dans une bulle de silence, tandis que dans la rue, les grondements de la circulation sont quasiment effacés. En transport, les bruits de moteurs et de roulement sont très fortement atténués. Les fréquences médiums et aiguës, qui ne sont pas visées par la réduction de bruit active rappelons-le, sont très convenablement réduites par la réduction passive des écouteurs. Bref, l’expérience est très positive.

Quant au mode transparence, il mixe convenablement les bruits environnants et l’on suit facilement une conversation sans ôter les écouteurs, même à la caisse d’un supermarché.

Realme Buds Air 2Audio

Les écouteurs Realme Buds Air 2 embarquent des transducteurs de 10 mm, ainsi qu’un contrôleur Bluetooth 5.2 compatible avec les codecs SBC et AAC uniquement. Realme communique sur des membranes de transducteurs en carbone et… diamant. Bon, ces infos ne sont certainement pas à prendre pour argent comptant, car le diamant est évidemment très onéreux et l’apanage de quelques tweeters d’enceintes ultra haut de gamme. Pour le couchage au carbone, c’est courant et cela aide à réduire la distorsion audio. En tout cas, les Realme Buds Air 2 délivrent un son équilibré, avec une belle ouverture, et ce, dès le plus faible volume.

Les Realme Buds Air 2 sont très faciles à positionner dans les oreilles et n’en bougent pas // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

J’ai écouté les Realme Buds Air 2 avec plusieurs sources Bluetooth (AAC) : Xiaomi Mi 11 Lite 5G, iPhone 12 et MacBook Air M1, depuis Apple Music en qualité lossless, ainsi que Netflix.

Signature sonore

Le registre grave est épais et articulé, avec un poids suffisant pour incarner convenablement grosse caisse et percussions dans la musique, impacts et nappes de sons sourds dans les films. Ça descend bas, proprement, avec maîtrise et l’on n’a pas l’impression d’entendre toujours le même grave d’un titre à l’autre. Le registre médium est bien intégré, apporte la présence requise aux voix, l’incise qu’il faut aux cordes, par exemple. Son bon équilibre profite aux pistes audio des films et séries, où l’on entend beaucoup de micro-informations. Le registre aigu ne dépare pas, bien placé et rapide, même si un poil de brillance supplémentaire ne m’aurait pas déplu. Pour autant, la signature des Realme Buds Air 2 ne frustre pas. Jamais pendant plusieurs semaines d’écoutes je n’ai trouvé l’équilibre tonal inadapté. Cerise sur le gâteau, la signature sonore ne change pas lorsqu’on active la réduction de bruit active.

Comportement dynamique

Les Realme Buds Air 2 ont un très bon comportement dynamique du grave à l’aigu. La marge est plaisante à faible comme à fort volume, ce qui est inattendu à ce niveau de prix — et rare dans l’absolu. Qu’on écoute au murmure ou façon club, tout se tient et est cohérent. Et j’écris cela après m’être aventuré chez Led Zeppelin, Beastie Boys ou System of a Down, pour ne cite que les plus éruptifs des artistes écoutés. À fort volume, disons 80 %, on n’évite pas les projections dans le médium, mais rien de bien méchant et les écarts dynamiques sont convenablement maintenus : les amplis intégrés tiennent la cadence.

Scène sonore

Un bel équilibre tonal, un respect de la marge dynamique à faible comme à fort volume, presque automatiquement, cela rime avec une scène sonore aérée. C’est bien le cas des Realme Buds Air 2. Les dimensions de la scène sont séduisantes, avec une belle largeur et une profondeur confortable à faible volume. Il y a donc de l’espace entre les plans sonores. À fort volume, tout cela se tasse, mais dans des proportions largement acceptables.

Realme Buds Air 2Micro

La qualité des appels est très bonne avec les Realme Buds Air 2. Au bord d’un boulevard fréquenté, à la sortie d’une école, les écouteurs font un bon travail de suppression des bruits environnants. Évidemment, votre voix est un peu dénaturée lorsque le système de suppression des sons parasites fonctionne à plein, avec parfois l’impression pour l’auditeur que vous vous trouvez dans un couloir, mais vous restez complètement intelligible. Inversement, on entend parfaitement son interlocuteur en pleine rue, grâce à la réduction de bruit active.

Realme Buds Air 2Autonomie

Les écouteurs Realme Buds Air 2 sont annoncés avec une autonomie de 4 heures réduction de bruit active, et 5h sans. Nous avons mesuré 4h15 à 50 % du volume d’écoute, réduction de bruit en fonction. Mission accomplie donc. Le boîtier de charge est censé offrir 4 charges supplémentaires. Enfin, une charge de 10 minutes apporte, selon Realme, 2 heures d’autonomie.

Realme Buds Air 2Prix et date de sortie

Les écouteurs Realme Buds Air 2 sont disponibles en coloris noir ou blanc, au prix de 49,99 €.

Où acheter le
Realme Buds Air 2 au meilleur prix ?
Catégories: Mobile

Galaxy Studio : Samsung tease une option pour personnaliser à fond votre smartphone

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 17:52

Samsung tease une fonction Galaxy Studio qui semble promettre à l'utilisateur une personnalisation poussée des smartphones de la marque. A priori, ce sont les Galaxy Z Fold 3 et Galaxy Z Flip 3 qui seraient concernés.

Teaser de Galaxy Studio // Source : Samsung

C’est l’histoire de trois aliens qui entrent dans une pièce… Non ce n’est pas le début d’une blague nulle, mais celui d’une courte vidéo promotionnelle publiée sur YouTube par Samsung. On y voit en effet trois extraterrestres entrer dans une salle appelée « Galaxy Studio » avant de s’amuser avec une large palette de couleurs. Tout porte à croire que le géant sud-coréen va lancer une fonction permettant de personnaliser son smartphone. Plus particulièrement, les modèles pliables Galaxy Z Fold 3 et Galaxy Z Flip 3.

Dans la vidéo qui ne dure que 20 secondes, l’un des personnages se positionne devant une large table de contrôle plein de boutons. L’alien s’amuse notamment avec une molette qui lui permet de passer d’une couleur à l’autre sur l’écran face à lui. En agissant de la sorte, les trois protagonistes se rendent compte que leurs vêtements changent aussi de teinte.

Quelques indices disséminés

La vidéo se termine ensuite par une petite phrase en anglais : « Get ready to unfold something unmistakably you ». Sans traduire à la lettre près, il faut comprendre qu’il faut vous préparer à dévoiler quelque chose qui vous ressemble sans équivoque. On comprend ainsi que la personnalisation sera grandement à l’honneur pour, semble-t-il, modifier les coloris de votre smartphone.

Lien YouTube

En outre, il y a peut-être un jeu de mots à déceler dans le terme « unfold » qui pourrait aussi être traduit par « déplier » en référence au Galaxy Z Fold 3 — et par extension au Z Flip 3. Android Authority pointe aussi du doigt le fait qu’il y a trois personnages et trois sélectionneurs de couleurs sur la palette. Cela tend aussi à renforcer que ce sont les smartphones pliants de Samsung qui sont concernés par la fonction Galaxy Studio.

Le constructeur donne enfin rendez-vous pour le Galaxy Unpacked Part 2 prévu le 20 octobre prochain. C’est donc pendant cette conférence que Samsung en dira plus sur cette option Galaxy Studio — notamment sur son fonctionnement concret. D’aucuns attendent une annonce du Galaxy S21 FE, mais les dernières nouvelles au sujet de ce téléphone ne sont pas très bonnes.

Catégories: Mobile

Nouvel abonnement Nintendo Switch Online : prix dévoilé, DLC Animal Crossing intégré

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 17:06

L'abonnement Nintendo Switch Online + Pack additionnel, qui comprend déjà des jeux N64 et Mega Drive, intègre aussi le tout nouveau DLC Animal Crossing : New Horizons baptisé Happy Home Paradise. Le prix de l'offre a aussi été officialisé.

Animal Crossing : New Horizons // Source : Nintendo

Il y a peu, un nouvel abonnement Nintendo Switch Online + Pack additionnel était dévoilé. Ce dernier inclut des jeux Nintendo 64 et Mega Drive. Nous n’avions toutefois pas encore le prix de cette formule. À l’occasion d’une conférence dédiée au jeu Animal Crossing : New Horizons, cette information a été révélée.

Pourquoi avoir attendu un événement dédié à l’un des jeux les plus populaires de la Switch ? Tout simplement parce que l’abonnement en question comprend le DLC Happy Home Paradise tout fraîchement annoncé pour Animal Crossing : New Horizons.

Le prix de l’abonnement Nintendo Switch Online + Pack additionnel avec le DLC Animal Crossing // Source : Nintendo

Pour le dire autrement, votre abonnement Nintendo Switch Online + Pack additionnel vous permettra d’accéder non seulement à des jeux rétrogaming de N64 et Méga Drive, mais aussi au tout nouveau DLC.

Le prix de l’abonnement

Et le prix dans tout ça ? Nintendo France annonce un tarif de 39,99 euros par an pour l’abonnement individuel et de 69,99 euros par an pour la formule familiale. À titre indicatif, le fameux

DLC de Animal Crossing, seul, est vendu au prix conseillé de 24,99 euros. Pour information, ce nouveau contenu Happy Home Paradise invite les joueurs à gérer un hôtel resort en s’assurant que les clients soient satisfaits.

Lien YouTube

La stratégie de Nintendo Switch Online + Pack additionnel

La stratégie de Nintendo promet d’être intéressante à suivre. En intégrant des DLC dans son abonnement Switch Online, la marque japonaise cherche sans doute à convaincre les utilisateurs de souscrire tout en en faisant en sorte qu’ils continuent de payer pour les jeux principaux.

Ça ne plaira sans doute pas à tout le monde, mais c’est malin de la part de Nintendo qui, on le rappelle, a récemment lancé sa Switch OLED.

Catégories: Mobile

Avec le Concept D300, Acer et NVIDIA proposent une station de travail qui allie puissance et polyvalence

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 17:00

Avec le Concept D300, Acer promet une tour taillée pour les utilisateurs exigeants. Équipée d’un processeur Intel de 10ème génération et d’une RTX 3070, elle bénéficie d’une architecture qui favorise la puissance et surtout, la polyvalence grâce à la prise en charge des accélérations de la plateforme RTX Studio. De quoi en faire un partenaire idéal pour le travail comme pour le loisir.

Article sponsorisé parAcer et Nvidia

Cet article a été réalisé en collaboration avec Acer et NvidiaIl s'agit d'un contenu créé par des rédacteurs indépendants au sein de l'entité Humanoid xp, l'équipe éditoriale de Frandroid n'a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.

Proposant un design qui allie fonctionnalité, esthétique et une configuration qui privilégie la puissance de calcul, le Acer Concept D300 est une machine qui se destine aux utilisateurs les plus exigeants. Mieux, grâce à son architecture qui repose entre autres sur une carte graphique RTX 3070, cette tour s’avère très polyvalente.

Professionnels de la création numérique, vidéastes avertis, et même gamers trouveront en cette machine un allié de poids, capable de les accompagner sans sourciller dans toutes leurs activités.

Découvrir le Acer Concept D300 chez Boulanger Acer Concept D300 : petit format pour grandes performances

Avec un boîtier compact, le Concept D300 est une machine qui cache bien son jeu. Derrière une apparente simplicité se cache en réalité une véritable machine de guerre.

Une fiche technique musclée pour répondre à toutes les demandes

Afin de proposer un produit capable de répondre aux attentes des utilisateurs exigeants, Acer a doté son Concept D300 d’une fiche technique qui mise sur la puissance. Bâtie autour d’un processeur Intel Core i7 10700 de 10e génération, cette tour peut aussi compter sur une carte graphique RTX 3070 et sur pas moins de 32 Go de RAM.

Rapidité d’exécution, puissance de traitement et fluidité sont ainsi au cœur de la promesse de cette machine.

Une station de travail pensée pour les professionnels

En véritable station de travail dédiée à la création, le Concept D300 peut compter sur tout un arsenal de connectiques permettant de répondre à un large éventail de besoins. Il dispose ainsi d’un lecteur de carte SD intégré, de multiples ports USB 3.2 et ports DisplayPorts, et un port USB Type-C.

Côté stockage, le Concept D300 peut compter sur un SSD de 1 To et un HDD de 2 To. De quoi accueillir tous les fichiers nécessaires à la bonne tenue d’un projet vidéo, ou les assets utiles à la réalisation d’une animation 3D complexe.

Une esthétique au service de la performance

Pour accueillir une telle configuration, Acer a créé un produit au design léché. Visuellement, le Concept D300 est agréable à l’œil avec son panneau supérieur en bois clair et sa façade avant texturée de motifs géométriques.

Au-delà du simple aspect visuel, cette tour s’avère aussi pensée avec soin pour offrir une expérience la plus optimisée possible. Son système de refroidissement, pensé pour opérer dans un volume réduit, permet de réduire la température du système efficacement tout en conservant des niveaux sonores inférieurs à 40 décibels.

GeForce RTX 3070 : poussez votre créativité à l’échelon supérieur

Véritable arme secrète du Concept D300, la GeForce RTX 3070 lui permet de briller dans de nombreux domaines. Création graphique, jeu, animation, montage, rien ou presque ne résiste à cette tour qui peut compter sur les performances de RTX Studio.

RTX Studio : un atout pour les créatifs

Grâce à sa RTX 3070, le Concept D300 bénéficie d’un accès illimité aux technologies Nvidia, et en particulier à RTX Studio. Cet écosystème complet développé par le constructeur permet de mieux coordonner les interactions entre les applications de créations graphiques et la carte graphique, afin d’obtenir une plus grande puissance de calcul.

Que vous utilisiez Autocad, After Effects, Blender, Premiere ou encore Photoshop, vous pourrez bénéficier de temps de traitement et de rendu bien supérieurs à la moyenne. En filigrane, cela signifie aussi plus de stabilité et une meilleure optimisation de vos sessions de travail.

Une configuration taillée pour l’imagerie numérique

Grâce à RTX studio et à sa RTX 3070, le Concept D300 est capable de tirer pleinement partie des dernières innovations en matière de création graphique. Cette machine permet en effet de profiter pleinement du Ray Tracing dans les logiciels de modélisation 3D comme Blender, afin de profiter d’une gestion de la lumière et des ombres avancées.

De nombreux éditeurs de logiciels indépendants, tels qu’Adobe, Autodesk ou encore Altair ont d’ailleurs accordé leur confiance au Concept D300 en lui décernant la certification ISV. Une manière de reconnaitre le savoir-faire mis en place par Acer et Nvidia pour proposer une machine répondant aux critères d’exigence des professionnels de la création numérique.

Disponible chez Boulanger, le Acer Concept D300 est vendu pour 2299 euros avec une licence Windows 10 Professionnel. Éligible à la mise à jour gratuite vers Windows 11, il bénéficie aussi d’une garantie de deux ans pièces et main-d’œuvre sans surcoût additionnel.

Découvrir le Acer Concept D300 chez Boulanger
Catégories: Mobile

Les meilleurs PC portables à moins de 500 euros

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 16:45

À la recherche d'un PC portable pas cher pour vous accompagner en toutes circonstances ? Voilà notre sélection des meilleurs ordinateurs portables à moins de 500 euros.

TOP 3 des meilleurs PC portables à moins de 500 euros L'option Chrome OS Acer Chromebook CB314
  • Des performances correctes
  • Une très bonne autonomie
  • Chrome OS
442 € Le meilleur compromis Dell Inspiron 15 3505
  • La qualité Dell
  • Un processeur Ryzen performant
  • Une certaine modularité
499 € Compact et abordable Asus Vivobook R415JA
  • Un design et une finition soignée
  • Un bon clavier
  • Une autonomie un peu faiblarde
449 €

Si par nature nous avons plutôt tendance à tester des machines à la pointe de la technologie et donc assez cher, nous n’oublions pas que tout le monde n’a pas les besoins ou les moyens pour se tourner vers un ordinateur portable à prix fort. Heureusement, ces dernières années ont vu de gros progrès sur la puissance et la qualité des PC portables d’entrée de gamme. La popularisation des SSD en particulier a apporté une réactivité et un bon confort d’utilisation, même sur des machines à petit prix.

Vérifiez certains points avant d’acheter : évitez comme la peste toutes les machines ayant moins de 4 Go de mémoire vive et moins de 128 Go de stockage que l’on trouve souvent en grandes surfaces. Ces dernières sont tout bonnement inutilisables et n’ont souvent même pas assez d’espace pour installer les mises à jour de Windows.

Mais où sont les bonnes affaires ?

Fabricants et distributeurs ont la désagréable habitude de changer régulièrement leurs machines. Un même châssis sera ainsi décliné en de multiples configurations et références en fonction du revendeur, du prix des composants ou de l’âge du capitaine. Le tout avec des stocks parfois très limités. Il n’est pas rare de voir une référence disparaitre pour revenir quelques jours plus tard sous un autre nom. N’hésitez pas à vérifier s’il n’a pas été remplacé par un modèle équivalent.

Si cela ne suffisait pas, la pénurie de composants est passée par là. Cette dernière touche aussi l’entrée de gamme, avec des prix revus à la hausse et des configurations castrées pour tenter de maintenir les prix bas. Il devient donc de plus en plus compliqué de trouver des PC que l’on peut conseiller sous ce seuil. Quelques modèles de notre sélection dépasseront un peu les 500 euros.

Voici donc notre sélection de PC portables pas chers. Si nous avons principalement choisi des PC fonctionnant sous Windows, les Chromebooks peuvent également être un bon choix pour les petits budgets. Ça tombe bien, on a un guide qui leur est entièrement dédié. Si vous avez envie d’un grand écran, vous trouverez votre bonheur dans notre comparatif PC portables 17 pouces.

Dell Inspiron 15 3505 Le meilleur compromis Fiche produit Amazon 499 €
  • La qualité Dell
  • Un processeur Ryzen performant
  • Une certaine modularité
Disponible à 499 € sur Amazon

Connu entre autres pour ses superbes XPS 13, Dell propose aussi de nombreux modèles d’entrée de gamme très intéressants. L’Inspiron 15 3000 en est un excellent exemple. Alors, certes, la construction tout en plastique n’est clairement pas la plus sexy qu’il soit, mais le châssis est solide et l’on peut accéder aisément à la RAM et au stockage pour ceux qui voudraient en ajouter a posteriori.

La configuration utilisée est étonnamment musclée vu le tarif, on retrouve ainsi 8 Go de stockage et un SSD de 256 Go. Mais c’est surtout le processeur Ryzen 5 3450U qui retient notre intérêt. Ce dernier propose des performances très correctes ainsi qu’une autonomie plus que solide qui dépasse les 8 heures en lecture vidéo. L’écran de 15 pouces manque en revanche singulièrement de luminosité, même si l’on apprécie sa définition Full HD.

En bref si vous cherchez un grand écran et une machine à l’aise avec la bureautique, n’allez pas plus loin. Et en cas de pépin, l’excellent SAV de Dell est un avantage non négligeable. Comme toujours chez Dell de nombreuses configurations sont disponibles, on vous recommande celle-ci.

Où acheter le
Dell Inspiron 15 3505 au meilleur prix ?


Asus Vivobook R415JA Compact et abordable Fiche produit Cdiscount 449 €

  • Un design et une finition soignée
  • Un bon clavier
  • Une autonomie un peu faiblarde
Disponible à 449 € sur Cdiscount

Moins connue que les ZenBook du même constructeur, la gamme Vivobook n’est pas dénuée d’intérêt. Si sa finition est bien évidemment moins soignée, elle conserve généralement un design agréable et une bonne qualité de fabrication. Des caractéristiques que l’on retrouve sur ce Vivobook R415JA.

Avec sa diagonale de 14 pouces et son poids de 1,6 kg, il reste en effet relativement nomade. On apprécie aussi sa connectique bien fournie (4 ports USB, sortie HDMI et lecteur de cartes microSD) et un clavier confortable rare à ce niveau de prix.

L’écran est clairement le point faible du portable, avec une faible luminosité et surtout une définition HD un peu limite. En revanche, les performances bureautiques sont solides grâce au Core 131005G1 accompagné par 8 Go de mémoire vive. Côté autonomie, on tiendra environ 5 heures sur une charge, mieux vaudra donc ne pas oublier son chargeur. Dommage toutefois que ce dernier n’utilise pas une connectique USB-C.

Le Vivobook R415JA-BV356T n’est donc pas parfait, loin de là, mais il offre un bon rapport qualité-prix pour qui cherche un PC portable compact et abordable.

Où acheter le
Asus Vivobook R415JA au meilleur prix ? Voir plus d'offres


Lenovo Ideapad IP 3 15IIL05 Tout en sobriété Fiche produit Amazon 589 €

  • Compact pour un 15 pouces
  • Bon clavier et touchpad
  • RAM et SSD amovibles
Disponible à 589 € sur Amazon

On l’oublie souvent, mais bon an mal an, Lenovo est toujours le plus gros constructeur de PC au monde et propose une gamme intéressante d’ordinateurs abordables. Cet Ideapad 3 en est un parfait représentant. Premier point fort, il offre un design extrêmement sobre et une bonne qualité de fabrication malgré un châssis tout plastique.

Si la connectique est plutôt fournie, on se demande cependant pourquoi elle est quasi exclusivement concentrée sur le côté gauche de l’engin. Dommage aussi que l’impasse ait été faite sur l’USB-C.

On apprécie cependant le choix d’un écran de 15 pouces Full HD, même si la dalle TN n’est évidemment pas la meilleure que nous ayons rencontrée. Particularité : l’écran s’ouvre à plat à 180°. Sous le capot, on trouve un processeur Intel Core i3 1005G1. Dotée de seulement deux cœurs, la puce est cependant suffisante pour surfer sur le net ou faire de la bureautique, en particulier avec les 8 Go de RAM et le SSD de 256 Go. Une des barrettes de RAM est remplaçable pour ceux qui craignent de se retrouver à l’étroit. À noter que Windows 10 est livré avec son mode « S » facilement désactivable.

L’autonomie est correcte avec 6 heures d’utilisation sur une charge. Lenovo donne ici dans le simple et le fonctionnel avec une machine abordable et fiable.

Où acheter le
Lenovo Ideapad IP 3 15IIL05 au meilleur prix ? Voir plus d'offres Acer Chromebook CB314 L'option Chrome OS Fiche produit Cdiscount 442 €
  • Des performances correctes
  • Une très bonne autonomie
  • Chrome OS
Disponible à 442 € sur Cdiscount

Si votre budget est limité, regarder du côté des ChromeBook est intéressant. Ces derniers sont généralement très abordables en plus de proposer des performances correctes grâce à un Chrome OS très léger.

Malgré son prix, il propose malgré tout une fiche technique loin d’être ridicule, avec un Pentium Silver N5030 accompagné par 8 Go de mémoire vive. Chrome OS étant avant tout pensé pour un usage cloud, le stockage interne n’est cependant que de 64 Go.

Si l’engin est relativement compact pour un 14 pouces, la finition ne laisse pas des souvenirs impérissables, avec notamment un clavier qui manque de rigidité. La connectivité est fournie avec 4 ports USB (dont deux au format USB-C). Pour le HDMI toutefois, il faudra passer par un adaptateur USB-C. Un lecteur microSD vient compléter le tableau et pourra être utilisé pour étendre le stockage si l’on est à l’étroit sur le SSD.

Pour finir, on est plus que satisfaits par l’autonomie : le CB314 dépasse ainsi les douze heures sur une charge. Il a également le bon goût d’utiliser une prise USB-C, ce qui permet de troquer l’imposant bloc fourni pour un plus compact.

En bref, c’est un bon petit ChromeBook, simple et efficace.

Où acheter le
Acer Chromebook CB314 au meilleur prix ? Voir plus d'offres Comment bien choisir un PC portable pas cher PC portable pas cher : à quoi faut-il s’attendre ?

Sous la barre de 600 ou 500 euros, les fabricants sont obligés de faire d’importantes concessions pour tenir une enveloppe modeste. Ensuite, c’est à la marque de faire le sacrifice qu’elle juge le plus opportun. La qualité de l’écran ? La quantité de mémoire ? Le processeur ? À vous de choisir l’élément qui vous semble le moins primordial. Nous trouvons qu’un bon écran participe davantage au plaisir d’utilisation qu’une puce un peu plus performante. La différence souvent est plus notable dans le premier cas dans le second.

AMD dans les portables ?

Autrefois franchement mauvais, les processeurs mobiles font depuis deux ans un retour remarqué dans les laptops. Et pour cause, les processeurs Ryzen 4000 et 5000 proposent de très bonnes performances, consomment peu et surtout coutent bien moins cher que leurs équivalents Intel. Plus besoin donc de les éviter, bien au contraire.

Qu’est-ce que Windows 10 S ?

Windows 10 S n’existe pas. Il s’agit en réalité de « Windows 10 en mode S », c’est l’appellation de Microsoft. Si elle est à rallonge et pas franchement sexy, elle a le mérite de mettre en avant le fait qu’il s’agit d’un mode désactivable de Windows 10, et pas d’une version à part entière de l’OS. Le principal changement est l’impossibilité d’installation des applications ne provenant pas du Windows Store. Le mode est également moins gourmand, ce qui lui permet de mieux fonctionner sur des machines modestes. Cela simplifie l’utilisation, mais limite aussi le champ des possibles.

Catégories: Mobile

Compacte et puissante, cette barre de son Samsung est à seulement 99 €

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 16:00

Un bon téléviseur c'est bien, mais avec un bon son c'est encore meilleur. Surtout qu'en ce moment, la barre de son Samsung HW-S41T est à seulement 99 euros. Elle va rendre vos films et séries bien plus impactant.

Samsung Series HW-S41T // Source : samsung.com

Une barre de son est un must-have pour améliorer le rendu sonore de vos contenus préférés sur votre TV, dont la partie audio est souvent délaissée. Dans ce domaine, Samsung propose des produits avec un bon rapport qualité-prix, à l’image de sa référence HW-S41T qui tombe sous la barre des 100 euros grâce à cette promotion.

Les points forts de la Samsung HW-S41T
  • Une barre de son compact au design raffiné
  • Un caisson de basse intégré
  • Un son clair et puissant compatible Dolby Digital
  • Compatible Bluetooth multipoint

Au lieu d’un prix avoisinant généralement les 150 euros, la barre de son Samsung HW-S41T est aujourd’hui disponible en promotion à seulement 99,99 euros sur Cdiscount.

Retrouvez la barre de son Samsung HW-S41T à 99 € sur Cdiscount

Un design sobre et minimaliste

À première vu, le modèle HW-S41T est une barre de son élégante avec des lignes épurées, qui profite de la qualité de fabrication Samsung. Avec son revêtement en tissu acoustique premium de la célèbre marque danoise Kvadrat, la barre de son s’intègre facilement à tous les environnements. Ainsi, avec des dimensions de 68 cm de longueur, pour 6,8 cm de hauteur et 11,5 cm de profondeur, elle peut s’installer facilement devant n’importe quel téléviseur, sans risquer d’empiéter sur l’écran. Peu encombrante, sachez que vous pourrez, si vous le souhaitez, la fixer au mur.

Délivrant un son puissant pour optimiser vos contenus

Malgré son format compact, la barre de son Samsung HW-S41T fait peu de compromis sur la qualité sonore. Que cela soit pour améliorer le son de votre téléviseur ou pour écouter de la musique, elle est en mesure de délivrer un son puissant et détaillé. Elle propose une puissance totale de 100 Watts qui alimente 4 haut-parleurs et un caisson de basses. Une fois associée à votre TV, la barre de son est capable d’améliorer le son en fonction du contenu que vous regardez grâce à la technologie Smart Sound. L’expérience sonore est donc optimisée, que vous regardiez un film d’action, un match de sport, un concert, etc. Mais ce que l’on appréciera surtout, c’est sa compatibilité avec le son en Dolby Digital qui va donner un effet surround.

Conçu également pour écouter de la musique dans de bonnes conditions, vous pourrez y connecter votre smartphone ou votre tablette. La présence d’un mode Musique permettra d’ailleurs d’optimiser le son de la chanson en lecture afin d’en préserver la qualité sonore. Enfin, vous pouvez connecter simultanément deux smartphones à votre barre de son, grâce au Bluetooth multipoint. Sachez qu’il n’y a pas de port HDMI sur cette barre de son.

Retrouvez la barre de son Samsung HW-S41T à 99 € sur Cdiscount

Et la concurrence ?

Afin de découvrir d’autres références de barres de son, nous vous invitons dès maintenant à consulter notre guide des meilleures barres de son en fonction de son budget.

Catégories: Mobile

Honor blacklisté par les États-Unis ? La pression s’intensifie

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 15:06

Des sénateurs républicains ont appelé une nouvelle fois l'administration du président Joe Biden à placer Honor sur la liste des entreprises ostracisées par les États-Unis, comme l'ont été Huawei ou ZTE sous l'ère Trump. La firme serait d'après eux, un « bras » du gouvernement chinois.

Le HONOR Magic 3 Pro+, pour illustration // Source : Honor

Ancienne filiale de Huawei, cédée fin 2020 à un consortium composé de 40 entreprises chinoises, Honor pourrait-il subir le même sort que son ex-maison-mère ? Il est trop tôt pour le dire, mais la pression s’intensifie encore un peu plus autour d’Honor. Après les départements d’État, du Commerce, de l’énergie et le Pentagon en septembre, certains élus américains aimeraient eux aussi que l’administration Biden prenne des mesures drastiques contre la marque. C’est du moins ce que l’on apprend du South China Morning Post (via Gizmochina).

Le média chinois rapporte que plusieurs sénateurs républicains menés par Marco Rubio (sénateur de Floride) ont appelé l’administration Biden à placer Honor sur la liste des entreprises ostracisées par les États-Unis. Sous l’ère Trump, Huawei avait pour rappel été placé sur l’Entity list, qui permet au département américain du commerce de mettre en œuvre un ensemble de sanctions économiques et commerciales à l’encontre, dans le cas présent, d’une entreprise étrangère. Par la suite d’autres firmes chinoises avaient également été concernées par ces mesures, mais parfois de façon plus modérée.

Honor mal barré ?

Pour appuyer leur demande, les sénateurs américains estiment qu’Honor représenterait, comme Huawei, une menace pour la sécurité nationale. Dans une missive datée du 14 octobre dernier consultée par Reuters, le sénateur Rubio décrit notamment Honor comme étant un « bras » du gouvernement chinois, profitant sans entrave des technologies américaines auxquelles Huawei s’est vu interdire l’accès. Un argument déjà employé en août denier par 14 membres républicains du Congrès, qui avaient appelé à blacklister la marque.

« En ne réagissant pas, le département du Commerce risque de créer un dangereux précédent, tout en faisant comprendre à nos adversaires que nous n’avons pas la capacité, ou la volonté, de punir l’ingénierie financière flagrante d’un régime autoritaire », écrit Marco Rubio dans sa lettre adressée à l’administration Biden.

Pour l’heure, Honor n’est toutefois pas encore inquiété par les autorités américaines. Comme nous le rappelions il y a quelques mois, la sévérité des sanctions prises contre Huawei était conséquente à son implication sur le secteur des infrastructures 5G. Un terrain sensible… Honor, lui, n’est pas présent sur ce marché. S’il venait à être visé par l’administration américaine, rien ne dit qu’il serait aussi impacté que Huawei.

Catégories: Mobile

La prix de la manette sans fil Xbox Series est au plus bas à la Fnac

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 14:57

On aime les manettes de Microsoft pour un tas de raison. Pour certains c'est l'ergonomie en main et pour d'autres c'est l'asymétrie des joysticks. Quelle que soit la vôtre, vous serez ravis d'apprendre que le contrôleur sans fil des consoles Xbox Series est actuellement au meilleur prix sur le site de la Fnac.

Le bouton Share et les nouveaux sticks // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

La nouvelle manette sans fil de Microsoft qui accompagne les Xbox Series X et Xbox Series S ne change pas fondamentalement la recette des anciens modèles, mais c’est finalement ça qu’on veut pour jouer confortablement sur consoles, PC, smartphones ou autres, donc difficile de vraiment lui reprocher son manque de nouveautés par rapport à la DualSense pour PS5 de Sony. Si vous êtes intéressés, on la trouve en ce moment avec une réduction de presque 20 euros.

Ce qu’il faut retenir de la manette Xbox Series
  • Le design toujours confortable en main
  • Le nouveau grip, D-Pad circulaire et bouton Share
  • Vous pouvez l’utiliser avec la Xbox, mais aussi sur PC, Android et iOS

Au lieu de 59,99 euros habituellement, la manette sans fil Xbox Series (coloris Robot White) est aujourd’hui disponible en promotion à seulement 43,99 euros sur le site de la Fnac.

Retrouvez la manette Xbox Series à 43,99 € sur fnac.com Comme un air de déjà-vu

La nouvelle manette Xbox ne change pas grandement la formule de base. L’ancienne était déjà excellente et Microsoft s’est surtout occupé à peaufiner le tout. On retrouve donc toujours la même forme agréable pour des heures de jeu sans crampes, mais avec des dimensions légèrement réduites pour s’adapter encore plus à toutes les mains.

Quelques nouveautés à préciser

Cette manette, qui a accompagné la sortie des consoles Series X et S, apporte évidemment quelques nouveautés comme la croix directionnelle qui est désormais remplacée par un D-pad circulaire, avec un relief pour les quatre directions principales. On retrouve également un nouveau grip à l’arrière pour améliorer la préhension. Ce même effet granuleux intervient aussi sur les gâchettes et les sticks analogiques, pour une meilleure adhérence.

La fonction « Share », ou partage en français, fait aussi son apparition via un bouton central sur cette nouvelle manette. Sur les consoles Xbox, cela permet de prendre rapidement une capture d’écran dans un jeu ou de sauvegarder les derniers instants d’une partie en vidéo. Une fonctionnalité que Sony utilisait sur sa DualShock depuis la PS4.

Une manette pour jouer partout

Cependant, par rapport à son concurrent japonais, Microsoft ajoute une grande force à sa manette : la simplicité du multi support. Elle peut alors être utilisée de façon Plug and Play avec les consoles Xbox, mais aussi sur PC (Windows), Mac, sans oublier les smartphones et tablettes tournant sous Android ou iOS.

Retrouvez la manette Xbox Series à 43,99 € sur fnac.com

Pour en savoir encore plus, n’hésitez pas à consulter notre test de la nouvelle manette sans fil Xbox.

Quelle manette choisir ?

Afin de comparer avec la concurrence, nous vous invitons dès maintenant à consulter notre guide des meilleures manettes PC en 2021.

Catégories: Mobile

Avis Hello Bank! : que vaut la banque en ligne de BNP Paribas ?

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 14:40

Sous la houlette du groupe BNP Paribas, Hello Bank profite d’un réseau bancaire ayant fait ses preuves tout en ayant sa propre autonomie et en proposant des prestations dignes des meilleures banques en ligne du marché. Avec ses offres très compétitives, un service client de qualité et ses services complémentaires, Hello Bank fait clairement partie de nos références. Voici notre avis complet.

Caractéristiques de Hello Bank! Prime de bienvenue80 € + 6 mois offerts Dépôt initial0 € Frais tenue de compte0 € Paiement mobileApple Pay, Google Pay et Pay Lib Carte gratuite dès :0 € de revenu Hello Bank! en quelques mots

Vous avez peut-être déjà entendu ou vu la célèbre formule « Mobile comme vous » quelque part. Comme vous pouvez vous en douter, c’est derrière ces mots que Hello Bank cache sa philosophie. La banque en ligne lancée en 2013 par la BNP Paribas a connu une forte croissance ces dernières années au point de s’exporter dans de nombreux pays européens comme la Belgique, l’Allemagne, l’Autriche ou l’Italie.

De par le savoir-faire de la maison-mère et l’apport de plus de 2000 agences physiques du réseau BNP Paribas, Hello Bank a su acquérir la confiance de plus de 3 millions de clients. De plus, outre la simplicité de son offre et les avantages du zéro frais, les produits bancaires issus des banques traditionnelles prennent une part non négligeable de l’expérience client. La refonte de son offre engagée en 2020, Hello Bank tente clairement de gagner en visibilité tout en faisant concurrence aux néobanques dont elle tente encore aujourd’hui de se démarquer.

Tarifs de Hello Bank!

Il y a un an de cela, Hello Bank a entamé une refonte complète de son offre. Exit les différents paliers de cartes pour les comptes courants, faisons place à deux offres à la lecture simple : Hello One et Hello Prime. La différence entre les deux comptes se situe surtout sur l’utilisation souhaitée : quand la première est accessible sans condition et gratuitement, mais avec une marge d’utilisation limitée, l’autre se destine à une utilisation plus complète avec un package assurantiel/serviciel premium, une plus-value à l’étranger, mais forcément plus chère. Cette dernière demande également un minimum de 1000 euros de revenu mensuel alors que la carte Hello One est accessible à tous. Voici le récapitulatif complet des deux offres.

  • Carte Visa Hello One
  • Carte Visa Hello Prime + Carte virtuelle Hello Prime

Hello Bank propose également des offres spécifiques pour les comptes joints avec deux niveaux de cartes VISA dédiés (Classique et Premier), mais nous allons nous concentrer sur les comptes individuels pour cet avis.

 Hello OneHello Prime PrixGratuit5€ /mois Dépôt initialA partir de 10€A partir de 10€ Type de débitAutorisation systématiqueImmédiat ou différé Conditions de revenusAucun1000€ minimum Paiement à l’étrangerGratuits et illimitésGratuits et illimités Retraits à l’étrangerGratuits et illimités*Gratuits et illimités Plafond de paiement1000€ /moisEntre 1200 et 2500€ /mois (en fonction du revenu) Plafond de retrait400€ /semainesEntre 500 et 1000€ /semaines (en fonction du revenu) Virement international50 000€ sortant
Illimité entrant
50 000€ sortant
Illimité entrant
Ouverture et clôture de compteAucuns fraisAucuns frais
*Gratuits dans tous les distributeurs BNP Paribas et filiales

L’avantage de Hello Bank sur nombre de ses concurrents est la bonne distinction faite entre ses offres. Si Hello One est parfaitement pensée pour une utilisation quotidienne ou un usage secondaire pour de petites dépenses, Hello Prime inclut tout le package premium qu’une banque en ligne est en droit d’offrir pour un prix mensuel très bas.

En outre, les deux offres profitent d’un catalogue « zéro frais » assez conséquent puisqu’en outre, quelle que soit l’offre, on a droit à :

  • Aucuns frais de tenue de compte
  • Aucuns frais d’inactivité
  • Aucun engagement
  • Aucuns frais de résiliation
  • Aucune commission sur les opérations
  • Aucuns frais de paiement à l’étranger (avec carte et hors frais de change)

Il existe tout de même quelques nuances à savoir dans le cas de certaines opérations comme les retraits. Ils sont effectivement gratuits lorsqu’ils sont faits depuis les plus de 2000 distributeurs BNP et sur les bornes partenaires — en outre celles du réseau Global Alliance — en France et à l’étranger. Pour ces dernières, la carte Hello One demande tout de même 1 euro par opération, ce qui en fait une carte difficilement recommandable pour voyager, surtout dans des pays où le paiement en espèce est important.

La carte Hello One se distingue aussi avec les virements instantanés. Ils font aussi l’objet de commissions — toujours 1 euro — lorsqu’ils sont émis depuis la plateforme web de Hello Bank, ou en agence BNP Paribas. Ils sont en revanche gratuits depuis l’application.

Comment alimenter son compte ?

L’avantage d’une banque en ligne par rapport à une néobanque provient aussi de son réseau mère. Dans le cas d’Hello Bank, il est possible de profiter des agences BNP Paribas pour déposer des chèques ou des espèces pour alimenter son compte. Fonctionnalité bienvenue et pratique, il est même possible de scanner un chèque via son smartphone avec l’application et de retrouver le montant crédité sur son compte après validation. Bien évidemment, les virements bancaires sont aussi possibles et ne donnent lieu à aucune limite de montant, sauf sortant à l’étranger.

Ouvrir un compte chez Hello Bank!

Que ce soit depuis son mobile ou son ordinateur, l’inscription à Hello Bank est rapide et ne prend qu’une dizaine de minutes. Les documents demandés sont peu ou prou les mêmes qu’ailleurs : deux pièces d’identité, un justificatif de domicile, un RIB, le dernier justificatif de revenus et un scan de la signature manuscrite. Une fois ces documents envoyés, il ne faudra que deux jours pour que l’on reçoive un RIB Hello Bank temporaire vers lequel faire un premier dépôt compris entre 10 et 300 euros, nécessaires pour valider la création du compte. Mais c’est à partir d’ici que l’expérience est entachée : 4 jours après l’envoi du premier dépôt, le compte est validé. Il est bien possible d’accéder à son compte client, mais Hello Bank ne donne aucune nouvelle de la carte bancaire. Finalement, nous avons reçu la carte en lettre recommandée 16 jours ouvrés après les premières démarches de création de comptes, sans jamais recevoir de quelconque suivi.

Dépôt initial et gestion du découvert

Comme la plupart des banques en ligne, Hello Bank s’assure d’un apport sur le nouveau compte de la part de ses nouveaux clients. Ce montant varie cependant en fonction des revenus et est à la discrétion de la banque, qui se base sans doute sur les informations données à l’ouverture du compte. Hello One est accessible sans condition tandis que l’offre Hello Prime demande un minimum de 1000 euros/mois pour sa souscription.

Primes de bienvenues

En tant que filiale d’une banque traditionnelle (BNP Paribas), Hello Bank adopte un modèle stratégique d’acquisition qui l’est tout autant. Si les néobanques ont plutôt tendance à délaisser cet aspect au profit du bouche-à-oreille, la banque en ligne n’hésite pas à multiplier les opérations spéciales de bienvenue. On compte donc sur des sommes offertes pour l’ouverture d’un compte — souvent étalées dans le temps — ou la gratuité de la carte Hello Prime sur une période donnée. Pour connaître les offres en cours, n’hésitez pas à consulter régulièrement notre rubrique Bons Plans ou notre comparateur dédié.

Prime de parrainage

En plus des primes de bienvenue, Hello Bank propose également la possibilité de parrainer un proche ou de se faire parrainer. La banque en ligne offre 20 euros pour chaque personne ayant souscrit à un compte — qu’il soit Hello One, Prime ou joint — et 1 an de souscription à une carte Hello Prime offert pour la personne parrainée.

Assurances, offres et services de Hello Bank!

Hello Bank est partenaire de l’organisme VISA pour proposer à l’ensemble de ses clients le package assurantiel qui lui est propre. Évidemment la carte Visa Premium — correspondant à l’offre Hello Prime — dispose du niveau d’assurance le plus élevé.

Mais Hello Bank, comme c’est le cas chez Boursorama avec la Société Générale, a l’avantage d’avoir l’appui de la maison mère BNP Paribas. Par conséquent, la banque est en capacité de proposer des produits bancaires annexes qui sont habituellement réservés aux banques traditionnelles. Il est donc possible de souscrire à un crédit à la consommation (à taux fixe) ou même à un crédit immobilier. L’avantage du premier est qu’il est faisable directement depuis l’application ou l’interface web tandis que le second demande tout de même l’appui d’un conseiller par téléphone.

Outre ces produits, Hello Bank propose également l’ouverture de livret d’épargne baptisé Hello+. Ce dernier est gratuit, sans frais et évolutif entre 0,05 et 0,10 % en fonction du montant épargné.

Cashback

Hello Bank ne propose pas de service de cashback qui lui est propre via une plateforme ou une fonctionnalité dédiée. En revanche, il est possible de passer par les sites de cashback que sont IGrall, ebuyclub ou swagbucks (d’autres sont disponibles) qui sont partenaires de la banque en ligne. On aurait aimé qu’Hello Bank propose sa propre plateforme, comme c’est le cas chez certains concurrents.

Service client

La mise en avant du service Client est un point essentiel de l’écosystème d’Hello Bank, et il y a de quoi. La banque en ligne du groupe BNP Paribas jouit d’une très bonne réputation. D’une part, il est possible d’avoir un point de contact physique dans n’importe quelle agence BNP en France même si la banque privilégie le contact par téléphone ou en ligne la Hello Team disponible de 8 h à 22 h en semaine et de 8 h à 18 h le samedi.

En dehors de cela, Hello Bank a développé sa propre assistante virtuelle baptisée HelloïZ. Cette dernière agit cependant comme un bot et se contente de rediriger les clients vers les articles et liens associés à la recherche. Son avantage est d’être accessible depuis la plateforme web, les applications, Facebook Messenger et même sur Google Home. Hello Bank compte aussi sur un forum en ligne très actif qui permet de trouver facilement une réponse à une question. Le compte Twitter est également très actif et répond rapidement via messages privés. Là-dessus, c’est presque un sans-faute.

Et la cryptomonnaie ?

Suivant la position de BNP Paribas sur le sujet, Hello Bank ne propose pas de produit permettant d’investir dans les cryptomonnaies. À vrai dire, il n’est même pas possible de transférer des fonds depuis une plateforme, Binance en tête. Cette prise de position sur les cryptomonnaies dénote toujours avec ce principe d’une banque basée sur une utilisation dématérialisée, c’est aussi le cas de banques en ligne comme Boursorama ou Orange Bank.

Notre avis sur l’application mobile de Hello Bank!

L’expérience client d’une banque en ligne est forcément tributaire de son application mobile. Même s’il est possible de gérer son compte via la plateforme web, l’expérience mobile reste au centre de l’écosystème de Hello Bank, on peut d’ailleurs dire que cette dernière n’a fait qu’acte de présence. L’application Hello Bank disponible sur Android et iOS répond aux principales attentes et propose des caractéristiques courantes tout en proposant une interface claire, simple et non invasive. Ces dernières vont de la gestion du budget à la catégorisation des dépenses jusqu’à la modification des plafonds et activations ou non des paiements en ligne et à l’étranger. Les mesures de sécurité comme le blocage de la carte ou la prise en charge de la reconnaissance faciale et/ou digitale à la connexion sont également de la partie.

L’application mobile d’Hello Bank est réussie. La navigation est intuitive et l’interface agréable à utiliser.

En dehors des fonctions classiques, on notera la possibilité de trouver les agences BNP Paribas via l’activation du GPS. Pour les comptes Prime, la carte virtuelle est utilisable via la fonction NFC de votre appareil et en liant son compte bancaire aux modes de paiement comme Apple Pay, Google Pay ou encore son compte Paylib. La liaison de ce dernier (ou de Lyf Pay) permet même de créer des cagnottes entre amis directement depuis Hello Bank, ce qui évite d’avoir à ouvrir plusieurs applications en même temps. Enfin, comme pour N26, vous pouvez activer ou non les notifications de débit en direct.

Plus étonnant, Hello Bank propose une application sur macOS. Celle-ci reprend le design et les grandes lignes de l’interface web et permet simplement d’enregistrer des copies de certains fichiers — comme son RIB — directement sur son ordinateur.

Catégories: Mobile

Windows 11 : vous devriez pouvoir ouvrir plusieurs onglets d’une même app Android

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 13:17

Grande innovation du nouvel OS de Microsoft, les applications Android arriveront en 2022 sur Windows 11. Des fuites permettent déjà d’entrevoir comment elles fonctionneraient concrètement.

Windows 11 va accueillir le support natif des applications Android. // Source : Windows Latest

L’une des plus grosses surprises à l’annonce de Windows 11 a sans doute été l’intégration des applications Android au système d’exploitation de Microsoft.

Le site Windows Latest a mis la main sur des captures d’écran de la fonctionnalité avant son lancement en Beta testing.

Une virtual machine pour les apps

Précisons d’abord que l’expérience devrait être bien différente par rapport à ce que l’on connaît sur mobile. Car pour proposer des apps sur Windows, Microsoft s’est associé à Amazon. Celles-ci pourront être téléchargées via l’Amazon Appstore et le Microsoft Store. Il sera par exemple possible de télécharger Pinterest ou Kindle.

Ajoutons que, par ailleurs, les applications Android devraient toutes passer par une virtual machine sur laquelle tourneront les applications Android.

Deux coups d’œil sur Android via Windows 11

Un leak venu de Chine nous permet de poser les yeux pour la première fois sur la façon dont seront gérées les applications Android sur Windows 11. Voici par exemple WeChat.

Notons aussi la présence de deux fenêtres ouvertes sur la même application qui laissent penser qu’il sera possible d’ouvrir plusieurs pages d’une même app sur Windows 11. Il y a de quoi imaginer de nombreux usages, rien qu’en termes de productivité.

Un autre leak nous permet d’apercevoir BiliBili, un réseau social chinois.

Vu la présence de l’app directement sur la barre des tâches, on peut aussi imaginer qu’il sera possible d’épingler une app Android à la barre de tâches de Windows 11. Mais il s’agit simplement d’une supposition.

La possibilité de lancer des applications sur Windows 11 semble permise par le Build 22000, les fuites provenant toutes de ce dernier. Windows s’en sert sans doute pour tester la fonction. Mais le déploiement n’est pas attendu avant, au moins, début 2022.

Catégories: Mobile

Spotify, Deezer, YouTube Music… : quel est le meilleur service de streaming de musique ?

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 13:10

Vous hésitez entre Spotify, Deezer ou Apple Music ? Vous vous demandez quels sont les intérêts de Qobuz, YouTube Music ou Tidal ? On vous aide à choisir le meilleur service de streaming selon vos besoins.

Les meilleures applications de streaming musical // Source : Frandroid

Depuis près de quinze ans, la musique s’écoute de plus en plus en streaming. Si les utilisateurs français ont connu Deezer et Spotify depuis 2007 et 2010, on a désormais droit à d’autres plateformes, qu’il s’agisse de celles de géants du Web, comme Apple Music, YouTube Music ou Amazon Music, ou de services résolument orientés vers les audiophiles comme Tidal ou Qobuz.

Mais parmi ces nombreux service de musique en streaming, lequel est le plus intéressant ? Quels sont les catalogues de chaque plateforme, le prix de l’abonnement, la qualité des fichiers audio proposés, les appareils compatibles ou tout simplement le prix de chaque offre ? C’est ce qu’on va voir ensemble, dans le but de déterminer quelle est la meilleure offre de streaming musical selon vos besoins.

Le catalogue des plateformes de streaming

Les différents services de streaming de musique l’ont bien compris : le catalogue, c’est le nerf de la guerre. Logique, dès lors, que chacun communique sur le nombre de millions de titres disponible avec son abonnement. Et à ce petit jeu là, les différents services jouent les gros muscles.

PlateformeTaille du catalogue Amazon MusicPlus de 75 millions de titres Apple MusicPlus de 75 millions de titres Deezer73 millions de titres QobuzPlus de 70 millions de titres SpotifyPlus de 70 millions de titres TidalPlus de 80 millions de titres YouTube MusicAucun chiffre donné

Sur le papier, toutes les principales plateformes de streaming de musique se targuent donc d’avoir entre 70 et plus de 80 millions de titres à leur catalogue. Si le Tidal annonce « plus de 80 millions » de titres, contre « plus de 70 millions » pour Qobuz et Spotify ce nombre n’est pas nécessairement représentatif.

Il faut dire que la qualité du catalogue ne se résume pas au seul nombre de titres proposés et au nombre d’artistes signés, mais bel et bien à la présence — ou à l’absence — des titres que vous souhaitez écouter. Pour évaluer ce critère, plus subjectif, nous nous sommes essayés à un exercice. Sept membres de la rédaction ont proposé une liste de dix morceaux. Si le titre était présent — sur le bon album — chez une plateforme, on lui accordait un point. S’il est absent, c’est zéro point. S’il est présent, mais uniquement sur une compilation, un single ou un best of, mais pas l’album demandé — ou sans album dans le cas de YouTube Music — on lui accorde un demi-point.

Avec ce protocole, le plus représentatif possible, on en arrive à ce résultat :

PlateformeNombre de titre trouvésPourcentage de pertinence Amazon Music65 / 7092,86 % Apple Music63,5 / 7090,71 % Deezer61,5 / 7087,86 % Qobuz56,5 / 7080,71 % Spotify65 / 7092,86 % Tidal61 / 7087,14 % YouTube Music65,5 / 7093,57 %

Les résultats détaillés, en date du 15/12/2020, peuvent être trouvés ici

On le voit, toutes les plateformes arrivent grosso modo à des résultats similaires, proches de 90 % de pertinence. C’est plutôt logique, puisque les labels signent généralement avec l’ensemble des plateformes, voire passent par des services automatisés pour le faire à leur place. C’est pourquoi quand un groupe comme Ghinzu est absent d’une ou plusieurs plateformes, il y a de fortes chances qu’il soit absent de toutes.

YouTube Music se démarque clairement

Qobuz est cependant très à la traîne par rapport à ses concurrents, quand Amazon Music et Spotify sont ex aequo à la seconde place. Le premier, YouTube Music se démarque clairement en cela qu’à l’exception d’un seul titre, tous les autres sont disponibles d’une manière ou d’une autre, même s’ils ne sont pas nécessairement associés à leur album.

YouTube Music vous donne accès à des vidéos pour des titres absents du catalogue // Source : Frandroid

Pourtant, comme on l’a vu, YouTube Music n’annonce aucun chiffre de catalogue, et c’est plutôt logique. Contrairement à Spotify, Deezer ou Apple Music, YouTube Music s’appuie sur les contenus déjà mis en ligne sur sa plateforme. On va donc bien retrouver des titres provenant des pages officielles des artistes signés par YouTube Music, mais également des morceaux captés par les internautes en concert ou mis en ligne par eux-mêmes. Dès lors, YouTube Music n’a pas besoin d’annoncer un nombre de titres sur son catalogue : virtuellement, tous les morceaux du monde peuvent y être trouvés, à condition qu’ils aient été mis en ligne par les internautes.

Sur ce point, la comparaison est donc sans appel et c’est très largement YouTube Music qui gagne la manche.

Quel est le prix des plateformes de streaming de musique ?

En termes de tarif, les abonnements payants peuvent aller du simple au double d’une plateforme à une autre. Pas toujours évident non plus de connaître les avantages des abonnements premium de chacun ou de savoir quel est l’avantage du modèle payant face au modèle gratuit.

Offres d’essai et offres gratuites

Encore une fois, sur ce point, des tableaux valent donc mieux que mille mots :

PlateformeOffre d'essai et offre gratuite Amazon Music3 mois d'essai, offre gratuite avec publicité limitée aux meilleures playlists Apple Music3 mois d'essai, pas d'offre gratuite Deezer3 mois d'essai, offre gratuite avec publicité, lecture aléatoire et sans mode hors connexion Qobuz1 mois d'essai, pas d'offre gratuite Spotify3 mois d'essai, offre gratuite avec publicité et sans mode hors connexion Tidal1 mois d'essai, pas d'offre gratuite YouTube Music4 mois d'essai, offre gratuite avec publicité, sans mode hors connexion et sans lecture en arrière-plan

Les sept services sélectionnés proposent donc une offre d’essai, allant de un à trois mois. Pratique pour donner une idée précise de l’offre et des fonctionnalités proposées sur chaque plateforme avant de commencer à débourser le moindre euro.

En plus de ces offres d’essai limitées dans le temps, certains services proposent également des offres gratuites, illimitées. C’est le cas d’Amazon, Deezer, Spotify et YouTube Music, mais ni d’Apple Music, ni de Qobuz, ni de Tidal. Dans tous les cas, ces offres gratuites sont financées par la publicité. Elles ne permettent généralement pas de télécharger des titres hors connexion et peuvent être restreintes dans l’usage, comme celle de YouTube Music, qui ne permet pas d’écouter les titres en arrière-plan sur son smartphone.

Amazon, Deezer, Spotify et YouTube Music se détachent du lot

Dans l’ensemble, sur les usages d’essai ou gratuit, ce sont surtout Amazon, Deezer, Spotify et YouTube Music qui se détachent du lot. Le dernier, grâce aux quatre mois d’essai, les deux autres parce qu’ils permettent de profiter de la musique sur son smartphone, même lancée en tâche de fond.

Offres Premium, HD, HiFi, Studio Premier…

Lorsqu’on se penche sur les offres payantes des différents services, cela peut donner le tournis. Il faut dire que certaines plateformes ne se contentent pas d’une, mais de deux, voire trois offres d’abonnement. Outre les différences en termes de paiement — mensuel ou annuel, avec ou sans engagement — ces différentes offres peuvent avoir des implications sur les fonctionnalités disponibles ou sur la qualité des titres proposés :

On a choisi ici, pour des raisons de compréhension, de ne sélectionner que les abonnements personnels avec un abonnement mensuel, sans engagement d’un an. Notons néanmoins que Spotify, Apple Music ou Deezer proposent également des offres familiales ou pour un couple, parfois avec des fonctions supplémentaires comme des playlists familiales ou le contrôle parental. Il est souvent possible également de souscrire à une offre étudiant à moindre prix, généralement à 4,99 euros par mois. Du côté de Spotify, la plateforme suédoise de streaming a augmenté en avril 2021 le prix de ses forfaits duo premium et famille. Le premier est passé de 11,99 à 12,99 euros par mois et le second de 14,99 à 15,99 euros. Les forfaits individuel, à 9,99 euros par mois, et étudiant, à 4,99 euros par mois, n’ont cependant pas augmenté.

Néanmoins, à l’exception de Qobuz, toutes les plateformes proposent un premier prix à 9,99 euros par mois, qui peut cependant monter à 14,99 ou 19,99 euros par mois dans des offres HD, HiFi ou Studio Premier.

Chez Amazon, ce sont ainsi trois offres qui cohabitent : Amazon Music Free, Amazon Music Prime et Amazon Music HD.

 Amazon Music PrimeAmazon Music HD PrixIntégré à l'abonnement Amazon Prime9,99 euros par mois Catalogueplus de 2 millions de titresplus de 60 millions de titres QualitéSDHD

Les différences se jouent ainsi sur la taille du catalogue pour passer de l’offre Amazon Music Prime, incluse dans l’abonnement Amazon Prime, à l’abonnement Amazon Music HD. Le forfait Amazon Music Unlimited, autrefois disponible, est remplacé peu à peu par Amazon Music HD, puisqu’il est proposé au même prix de 9,99 euros par mois. L’offre HD permet également de profiter de titres en haute définition. En mai 2021, Amazon a par ailleurs rebattu les cartes. Le service a annoncé l’arrivée d’Amazon Music HD à 9,99 euros par mois pour tous les abonnés, anciens comme nouveaux.

Du côté de Qobuz, ce sont cette fois deux offres qui cohabitent : Qobuz Studio Premier et Qobuz Studio Sublime :

 Qobuz Studio PremierQobuz Studio Sublime Prix179,99 euros par an ou 19,99 euros par mois249,99 euros par an ou 20,83 euros par mois CataloguePlus de 60 millions de titresPlus de 60 millions de titres QualitéQualité studio (FLAC 24 bits jusqu'à 192 kHz)Qualité studio (FLAC 24 bits jusqu'à 192 kHz) Tarifs réduits pour les achatsNonOui

Ici, le catalogue et la qualité sont tous les deux identiques. Logique, puisque la qualité sonore est le principal point mis en avant par Qobuz par rapport à la concurrence. La distinction entre les deux offres se joue donc sur les tarifs préférentiels proposés grâce à l’abonnement « sublime » lors de l’achat de musique en Hi-Res.

Chez Tidal, on va retrouver cette fois deux offres payantes distinctes, Tidal Premium et Tidal HiFi :

 Tidal PremiumTidal HiFi Prix9,99 euros par mois19,99 euros par mois CataloguePlus de 70 millions de titresPlus de 70 millions de titres QualitéQualité sonore premiumQualité sonore HiFi et Masters

Comme chez Amazon, la distinction entre les deux offres se fait uniquement sur la qualité sonore proposée, avec un son plafonné au « premium » pour l’abonnement à 10 euros par mois et un son HiFi ou Masters pour la version à 20 euros.

Enfin, Deezer propose lui aussi deux offres payantes — sans compter le forfait familial — Deezer Premium et Deezer HiFi :

 Deezer PremiumDeezer HiFi Prix9,99 euros par mois ou 99,90 euros par an14,99 euros par mois Catalogue56 millions de titres56 millions de titres QualitéMP3 320 kbps, compressé, qualité supérieureFLAC 16 bits, 1411 kbps, sans perte, qualité CD

Là aussi, c’est donc la qualité des morceaux qui va permettre de faire le choix entre un abonnement et l’autre. Concernant le détail de cette qualité audio, on y reviendra plus tard, dans la partie dédiée.

Apple n’est pas en reste, et s’il n’y a pas besoin de tableau pour expliquer les différentes offres, c’est que le service Apple Music propose un abonnement unique, à 9,99 euros par mois, proposant également les titres en qualité HD.

Globalement, pour profiter d’un service de streaming sans prêter attention à la qualité sonore, tous se valent. Pour les versions sans perte des morceaux, Apple et Amazon ont l’avantage de proposer une version HiFi ou HD à partir de 9,99 euros par mois, contre 14,99 euros par mois pour Deezer et 19,99 euros par mois pour Tidal et Qobuz.

Notons également que Spotify ne compte pas se laisser devancer dans le domaine de l’audio Hi-Fi. Le service de streaming suédois a en effet annoncé en février 2021 sa volonté de lancer un service de musique en « qualité CD ». On peut donc s’attendre à des fichiers encodés en 16 bits à 44,1 kHz, comme sur Deezer. Cette formule devrait être proposée à un prix plus élevé, mais Spotify n’a pas encore dévoilé ses tarifs.

Plateformes, enceintes connectées et nombre d’appareils connectés

C’est bien, vous vous êtes abonnés à l’offre qui vous paraissait la plus intéressante sur le papier, vient donc le moment d’installer votre logiciel de streaming pour l’utiliser sur votre smartphone Android ou votre iPhone. Aucun problème. Et puis pourquoi ne pas en profiter pour écouter de la musique sur votre enceinte Amazon Echo ou Google Home. Ah, ça commence à bloquer. Et si vous comptez en plus profiter de votre musique sur la PlayStation 5, c’est tout de suite plus limitant.

Toutes les plateformes de streaming ne sont pas compatibles avec tous les supports. Si on peut parfois s’en sortir avec des applications tierces ou de la bidouille, le plus simple reste néanmoins de profiter de l’application proposée par le service de streaming lui-même. Et à ce petit jeu, tous ne se logent pas à la même enseigne :

La compatibilité des services avec les différentes plateformes // source : Frandroid

Sur ce critère, ce sont Spotify et Deezer qui remportent la manche. Le premier est compatible avec près de l’ensemble des plateformes, y compris les enceintes HomePod d’Apple, à l’exception de la PlayStation. Chez le service suédois, on est bien proposé sur la plateforme de Sony, mais la seule compatibilité manquante est celle d’Apple HomeKit, puisque Spotify ne peut pas encore être utilisé sur les enceintes HomePod. Néanmoins, le constructeur américain a annoncé ces derniers mois une ouverture des HomePod et, après Pandora outre-Atlantique et Deezer, on ne serait pas étonné de voir débarquer Spotify sur les enceintes Apple.

Pour aller plus loin
Le HomePod prendra bientôt en charge Spotify, Deezer et consorts

Les seuls points communs à toutes les plateformes sont les versions iOS, web et Android, puisque toutes proposent un site Internet ou une application pour écouter sa musique. Du côté de YouTube Music en revanche, on arrive largement à la dernière position sur ce critère. Il faut dire que le service de Google ne propose même pas d’applications pour PC ou mac, privilégiant la version Web.

Fonctions sociales et playlists collaboratives

Écouter de la musique, c’est bien. En faire profiter ses amis, c’est mieux. Outre les offres de couple ou familiales proposées chez certains, plusieurs plateformes proposent également des fonctionnalités sociales. Si certaines plateformes proposent une compatibilité avec Last.fm, d’autres vont plus loin.

Le partage d’activité

Sur Spotify, on peut par exemple lier son compte à Facebook pour voir ce qu’écoutent nos amis et éventuellement écouter les mêmes titres qu’eux en même temps. Cette fonction permet également de découvrir des playlists de ses amis, ou de voir les albums qu’ils sont en train d’écouter. Deezer propose une fonction qui s’en rapproche avec un aspect réseau social qui va permettre de découvrir les albums, les artistes ou les playlists les plus écoutés par ses followers. La fonction est cependant un peu plus enfouie, puisqu’elle demande de passer dans le menu « favoris » du service, puis d’aller voir les followers, là où un panneau latéral est disponible directement sur Spotify.

Spotify vous permet de voir ce qu’écoutent vos amis

Apple Music permet également de profiter de fonctions sociales, mais elles sont limitées aux versions mobiles, sur iOS, iPadOS ou Android. Cette fonction va découvrir qui, dans vos contacts, utilise Apple Music et si les gens peuvent vous suivre automatiquement, ou uniquement après votre approbation.

De leur côté, Amazon Music, YouTube Music, Tidal et Qobuz ne proposent aucune fonction sociale de ce type.

Les applications tierces

Notons que ces fonctions sociales n’ont d’intérêt que si vos proches utilisent la même application de streaming de musique. Si ce n’est pas le cas, vous aurez beau autoriser cette fonction, elle n’aura que peu d’intérêt. C’est donc la prime à Spotify, Deezer ou Apple Music, sans une moindre mesure et cela explique pourquoi les quatre autres n’ont pas lancé de services équivalents.

De nombreux services utilisent les APIs de Spotify

Il en va de même pour les services tiers qui peuvent utiliser vos données d’écoute pour proposer certaines fonctions. Plus les applications de musiques sont populaires, plus les développeurs tiers ont intérêt à proposer de tels services. C’est la raison pour laquelle de nombreux services utilisent les APIs de Spotify pour faire le bilan de vos goûts musicaux, pour créer des systèmes de playlists collaboratives ou pour faire des quiz en fonction de la popularité de tel ou tel artiste dans le monde. À ce jeu-là, c’est très largement la plateforme suédoise qui s’en sort le mieux et si vous souhaitez essayer toutes ces applications, mieux vaudra donc s’abonner à Spotify.

Les playlists collaboratives

Enfin, le dernier aspect social, particulièrement intéressant notamment pour organiser une soirée, est la playlist collaborative. Une fonction de plus en plus répandue qui permet de créer des listes de lecture à plusieurs pour ne pas avoir à jongler entre plusieurs titres. Et, comme d’habitude, à ce jeu-là les plateformes ne sont pas toutes logées à la même enseigne :

 Playlists collaboratives Amazon MusicNon Apple MusicNon DeezerOui QobuzOui SpotifyOui TidalNon YouTube MusicOui

On a donc quatre plateformes qui permettent de créer des playlists collaboratives : Deezer, Qobuz, Spotify et YouTube Music. Notons néanmoins que toutes les autres permettent de partager la playlist via un lien ou un partage sur Twitter ou Facebook.

Qobuz vous permet de créer des playlists collaboratives

Sur les fonctions sociales, c’est donc largement Spotify qui remporte la manche, que ce soit pour le partage d’activité les applications tierces ou les playlists collaboratives.

Les recommandations et playlists automatiques ou éditorialisées

Dans le domaine des playlists, il n’y a pas que la collaboration ou celles que vous pouvez créer manuellement qui compte. C’est bien d’écouter de la musique, mais l’un des intérêts des plateformes de streaming, pour ne pas écouter les mêmes artistes en boucle, vient des recommandations.

Les recommandations algorithmiques

Dans ce domaine, ce sont les algorithmes des différentes plateformes qui vont rentrer en ligne de jeu. En fonction des titres que vous avez écoutés par le passé, elles vont vous recommander des playlists ou des albums censés correspondre à vos goûts musicaux. Certaines vont même plus loin en proposant des playlists en fonction du moment de la journée, de votre activité ou de l’endroit où vous vous trouvez.

Deezer vous suggère des titres et des playlists adaptées à vos goûts

Ces recommandations sont généralement proposées dès la page d’accueil du service avec des sélections de nouveaux titres, albums, mixes ou playlists. Notons néanmoins que Qobuz est la seule plateforme à ne proposer que des playlists éditorialisées, et non pas en fonction des écoutes de l’utilisateur. Même Apple Music, qui ne propose pas de playlists algorithmiques sur sa home, va au moins afficher des albums qui vont intéressent pour écouter davantage tel ou tel artiste.

Les playlists éditorialisées

Apple Music, Spotify, Deezer, Amazon Music, Tidal, YouTube Music et Qobuz, tous proposent également des playlists éditorialisées, créées par de véritables personnes. Il peut s’agir des choix de l’équipe éditoriale du service — comme dans le cas de Qobuz, d’Apple Music, d’Amazon Music ou de Spotify — ou de célébrités comme Barack Obama et Nick Minaj (Tidal) ou de U2 ou Brian Eno (Deezer).

Tidal propose de nombreuses playlists éditorialisées // Source : Frandroid

Au jeu des suggestions et playlists, la plupart des plateformes jouent donc à armes égales, même si Tidal et Deezer ont l’avantage de proposer également certaines playlists développées par des artistes ou personnalités reconnues.

La qualité sonore des morceaux

On l’a vu, la qualité audio proposée par chaque plateforme est l’un des principaux critères mis en avant par les services, notamment pour justifier les offres premium ou les tarifs plus élevés de certains.

Il faut dire que tous les services n’utilisent pas les mêmes formats de fichiers, le même encodage ou la même bande passante. Certains, comme Spotify, permettent même de modifier la qualité audio sur smartphone si les utilisateurs souhaitent consommer plus ou moins de data.

Comme indiqué plus tôt, Apple Music, Amazon Music HD, Tidal et Deezer proposent ainsi des offres avec des fichiers de meilleure qualité. De son côté, Qobuz propose, même avec l’abonnement de base à 20 euros par mois, des fichiers allant jusqu’au FLAC 24 bits à 192 kHz. Pour les autres plateformes, il convient donc de modifier les paramètres d’écoute pour profiter de la meilleure qualité audio possible, qu’il s’agisse de « très élevée » sur Spotify ou « toujours élevée » sur YouTube Music par exemple.

 Qualité maximale de baseQualité maximale payante Amazon MusicFLAC 24 bits 192 kHz Apple MusicALAC 24 bits 192 kHz- DeezerMP3, 320 kbpsFLAC 16 bits 44,1 kHz QobuzFLAC 24 bits 192 kHz- SpotifyOgg Vorbis, 320 kbps- TidalAAC, 320 kbpsFLAC 24 bits 192 kHz YouTube MusicAAC, 256 kbps-

Si Qobuz s’en est longtemps sorti le mieux en termes de qualité audio pour son forfait de base, plus élevé que ses concurrents, il est désormais attaqué de front par Amazon et Apple. Les deux géants américains proposent désormais un forfait de base à 9,99 euros par mois, sans surcoût, allant jusqu’à une qualité 24 bits 192 kHz.

Les différentes qualités proposées sur Amazon Music

Du côté de la qualité maximale, tous prix confondus, ce sont quatre acteurs qui arrivent à égalité : Amazon Music HD, Apple Music, Qobuz et Tidal HiFi. Les trois services proposent en effet des titres allant jusqu’au FLAC — ou ALAC chez Apple — encodés en 24 bits à 192 kHz. De son côté, Deezer, qui dispose d’une offre similaire, est limité au FLAC en qualité CD, soit du 16 bits à 44,1 kHz. Spotify va de son côté lancer un abonnement en qualité CD, comme Deezer, mais l’offre n’est pas encore disponible.

Tous les morceaux ne sont pas disponibles avec la qualité maximale

Notons néanmoins que tous les morceaux ne sont pas disponibles avec la qualité maximale. Même sur Qobuz, tous les titres ne sont pas disponibles en 24 bits à 192 kHz et les plateformes indiquent généralement quelle est la qualité de chaque titre. La lecture de ces fichiers en très haute définition dépendra également de votre appareil, tous les ordinateurs et smartphones n’étant pas capables de décoder de tels fichiers. Chez Apple Music par exemple, la qualité 24 bits 192 kHz n’est proposé que si vous disposez d’un DAC. Sans cela, la qualité maximale proposée est de 24 bits à 48 kHz.

Tidal précise quand l’album est disponible en version master

Enfin, il convient de souligner un point : la qualité d’écoute dépend avant tout du fichier d’origine. Tous les titres en Flac ne se valent pas et, en principe, vous pourriez tout à fait vous retrouver avec un titre 16 bits à 44,1 kHz qui a été réencodé par une plateforme en 24 bits à 192 kHz. Cela ne veut pas nécessairement dire que la qualité sera meilleure, puisque si les informations n’étaient pas là à l’origine, aucune chance qu’elles aient été rajoutées lors du réencodage.

Ce point est d’autant plus valable pour YouTube Music. Le service propose des fichiers allant jusqu’au AAC à 256 kbps, hérités de Google Play Music, mais également des vidéos mises en ligne par les internautes. Et sur ce point-là, la qualité dépendra uniquement du fichier qui a été proposé initialement sur la plateforme vidéo. Notons néanmoins que, lorsque le titre est disponible au catalogue de la plateforme, YouTube Music privilégiera toujours la version officielle à une vidéo mise en ligne par les internautes.

Téléchargement hors ligne, ajout de fichiers et téléchargement hors catalogue

Si le catalogue d’un service de streaming s’avère restreint, il peut être intéressant d’utiliser tout de même l’application pour écouter ses propres morceaux. Deux voies s’ouvrent alors :

  • L’ajout de titres au catalogue : pour en profiter depuis tous les appareils
  • La lecture de titre en local : pour utiliser l’application de streaming afin d’écouter des titres stockés sur le même appareil
L’ajout de fichiers en local ou dans le cloud

La première option est encore plutôt rare. Pourtant, c’est notamment grâce à celle-ci que Google Play Musique avait su se démarquer de la concurrence. Le service permettait en effet de mettre en ligne tous ses morceaux pour pouvoir les retrouver librement sur son smartphone ou un autre ordinateur.

 Ajouts de titres au catalogueLecture de titres locaux Amazon MusicOuiOui Apple MusicOuiOui DeezerOuiOui QobuzNonOui SpotifyNonOui TidalNonNon YouTube MusicOuiOui

Cinq plateformes proposent désormais de mettre en ligne ses propres fichiers pour les retrouver n’importe où : Spotify, Amazon Music, Apple Music, Deezer et YouTube Music. Néanmoins, la tâche n’est pas toujours aisée, loin de là. Pour Apple Music, il vous faudra nécessairement être abonné à un compte iCloud. Pour Amazon Music, c’est un utilitaire à part, à installer sur votre PC, qui vous permettra d’uploader vos titres. Pour Deezer, l’option est bien cachée, dans les favoris puis dans « mes MP3 ». Enfin, Spotify vous incite à créer une playlist particulière sur ordinateur que vous pourrez télécharger par le suite sur votre smartphone, en étant connecté au même réseau Wi-Fi.

YouTube Music permet très simplement d’ajouter des titres au service

YouTube Music fait figure de très bon élève, puisqu’il est possible de glisser-déposer les morceaux sur la version Web du site, pour les retrouver directement sur l’application mobile, en toute simplicité.

Le téléchargement hors-ligne

Sur smartphone, il peut être pratique, lorsqu’on arrive dans une zone sans couverture réseau et qu’on prévoit de prendre l’avion, de télécharger les morceaux en local sur son appareil.

Aucun problème de ce côté-là, puisque les sept services de streaming de musique permettent de télécharger des morceaux hors-ligne pour les écouter hors connexion.

Les paroles, les clips, les podcasts, etc.

En plus de toutes les fonctionnalités, que l’on peut considérer comme essentielles à une bonne expérience d’écoute de musique, les différentes plateformes regorgent de fonctions annexes pour enrichir l’expérience avec davantage de contenus que les seuls titres musicaux.

 ClipsLivretsParolesPodcastsRadio Amazon MusicNonNonOuiNonNon Apple MusicOuiNonOuiNonOui DeezerNonNonOuiOuiOui QobuzNonOuiNonNonNon SpotifyNonNonOuiOuiNon TidalOuiNonNonNonNon YouTube MusicOuiNonOuiNonNon

De ce côté, chacun joue donc ses propres cartes. La fonction la plus répandue est clairement l’affichage des paroles, puisque seuls Qobuz et Tidal ne le proposent pas. Il s’agit d’ailleurs de la seule fonction proposée par Amazon Music. Du côté des clips, ils sont disponibles sur Apple Music et Tidal, ainsi que, forcément, sur YouTube Music grâce aux chaînes des artistes.

Deezer est par ailleurs le service proposant le plus de fonctionnalités additionnelles puisqu’en dehors de l’affichage des paroles, la plateforme française propose également des podcasts — tout comme Spotify — ainsi que des accès aux radios françaises. Pour les radios, Apple mise sur ses propres stations maison. Enfin, concernant les podcasts, Spotify a mis le paquet depuis quelques années, en proposant nombre de productions originales, disponibles uniquement auprès de la plateforme suédoise.

Quelle est la meilleure plateforme musicale ?

Une fois tous ces critères pris en compte, il est temps de faire le bilan de chaque plateforme pour déterminer laquelle est le meilleur service de streaming de musique.

Qobuz : pour les audiophiles fortunés

Qobuz joue clairement la carte de l’audiophilie. Et pour cela, le service français de streaming joue cartes sur table avec une première offre disponible sans engagement à 19,99 euros par mois — ou pour 14,99 euros par mois pour un engagement d’un an. Qobuz a l’avantage de proposer des titres allant jusqu’à une qualité 24 bits à 192 kHz. Néanmoins, le catalogue est plus réduit que chez la concurrence. Des limites existent également quant aux fonctions sociales et aux recommandations, forcément éditorialisées et donc pas personnalisées en fonction de votre historique de lecture. L’offre est intéressante pour les amateurs de hi-fi, mais la concurrence est souvent bien plus agressive.

  • Catalogue : plus de 70 millions de titres
  • Prix : 19,99 euros par mois ou 249,99 euros par an
  • Qualité : FLAC 24 bits jusqu’à 192 kHz
  • Nombre de plateformes compatibles : 5

Qobuz

Télécharger Qobuz gratuitement APK S'abonner à Qobuz Tidal : un manque de fonctions sociales

Tidal propose une offre qui se veut haut de gamme, sans version gratuite, mais avec des fonctionnalités qui ont de quoi séduire, notamment avec l’intégration de clips musicaux. Le service pêche néanmoins par l’absence de playlists collaboratives ou de toutes fonctions sociales. Le nombre de plateformes compatibles est lui aussi assez limité puisque Tidal n’est proposé ni sur Google Home ni sur HomePod. Le prix de la version HiFi, à 19,99 euros, est par ailleurs plutôt élevé par rapport à la concurrence.

  • Catalogue : plus de 80 millions de titres
  • Prix : 9,99 euros (Premium) ou 19,99 euros (HiFi) par mois
  • Qualité : AAC 320 kbps (Premium) ou FLAC 24 bits jusqu’à 192 kHz (HiFi)
  • Nombre de plateformes compatibles : 6

Tidal

Télécharger Tidal gratuitement APK S'abonner à Tidal Deezer : un service correct

Deezer est un acteur historique du secteur de la musique en ligne. Logique, dès lors, qu’il propose de nombreuses intégrations et qu’il est l’un des rares à fonctionner sur HomePod. Seul manque à l’appel le PlayStation Store. Le service propose aussi une version avec qualité lossless à 14,99 euros par mois, un prix plus élevé qu’Amazon et Apple Music. Il s’agit en plus d’une qualité CD et non pas HD. Notons par ailleurs que le catalogue de Deezer est annoncé comme un peu plus restreint que la concurrence. Il s’agit d’une bonne offre, mais d’autres services proposent encore mieux.

  • Catalogue : 73 millions de titres
  • Prix : 9,99 euros (Premium) ou 14,99 euros (HiFi) par mois
  • Qualité : MP3 320 kbps (Premium) ou FLAC 16 bits jusqu’à 44,1 kHz (HiFi)
  • Nombre de plateformes compatibles : 9

Deezer

Télécharger Deezer gratuitement APK S'abonner à Tidal Apple Music : un bon catalogue et des fonctions nombreuses

Apple est un acteur plutôt récent dans la musique en ligne. Néanmoins, le constructeur s’est rodé pendant longtemps avec l’iTunes Store et profite d’un large catalogue. En quelques années à peine, Apple Music a su s’imposer comme un service de taille à concurrencer les principales plateformes du secteur, notamment grâce à une compatibilité avec un grand nombre d’appareils. L’offre unique à 10 euros par mois est par ailleurs très simple à comprendre et très complète avec les titres en qualité lossless. Enfin, Apple peut se targuer d’avoir un très large catalogue de 70 millions de titres, de radios exclusives, de clips vidéos et de l’intégration des paroles.

  • Catalogue : plus de 75 millions de titres
  • Prix : 9,99 euros par mois
  • Qualité : ALAC 16 ou 24 bits, 44,1, 48 ou 192 kHz
  • Nombre de plateformes compatibles : 8

Apple Music

Télécharger Apple Music gratuitement APK S'abonner à Apple Music Amazon Music : la meilleure offre pour les audiophiles

L’offre musicale d’Amazon n’est pas simple à appréhender au premier abord, et pour cause : elle est composée de trois offres distinctes, Free, Prime et HD. On va se concentrer sur la dernière, la seule à proposer un accès au catalogue complet de 70 millions de titres de la plateforme. Et sur ce point, il faut reconnaître qu’Amazon Music HD a de quoi séduire avec un prix très accessible et une qualité audio haute définition. Souvent oublié, c’est pourtant la bonne surprise de ce comparatif, notamment pour les audiophiles. Dommage que le service ne soit pas pris en charge par les enceintes Google Home ou HomePod et que les fonctions sociales soient plutôt limitées.

  • Catalogue : plus de 75 millions de titres
  • Prix : 9,99 euros par mois
  • Qualité : FLAC 24 bits 192 kHz
  • Nombre de plateformes compatibles : 7

Amazon Music

Télécharger Amazon Music gratuitement APK S'abonner à Amazon Music Spotify : le meilleur service pour rejoindre vos amis

Sur le papier, Spotify propose une formule assez classique avec un prix unique de 9,99 euros par mois, un catalogue dans la moyenne des concurrents avec 70 millions de titres et une qualité limitée à 320 kbps. Néanmoins, sa force réside en fait dans son nombre d’utilisateurs. Grâce à cela, la plateforme propose de nombreuses fonctions sociales, beaucoup de recommandations musicales, un grand nombre d’appareils compatibles — tous les sont hormis, pour l’instant, le HomePod — et même des applications tierces conçues par des développeurs sur la base des APIs du service. La plus grande force de Spotify est sans doute que vos amis sont déjà présents dessus.

  • Catalogue : plus de 70 millions de titres
  • Prix : 9,99 euros par mois
  • Qualité : Ogg Vorbis jusqu’à 320 kbps
  • Nombre de plateformes compatibles : 9

Spotify

Télécharger Spotify gratuitement APK S'abonner à Spotify YouTube Music : le catalogue le plus complet

Né sur les cendres de Google Play Musique, YouTube Music est probablement le service de streaming de musique le plus complet à l’heure actuelle. Si la qualité audio est plafonnée, dans le meilleur des cas, au AAC à 256 kbps, le service de Google se distingue de la concurrence par son catalogue. Il faut dire qu’il n’est pas limité aux artistes ayant signé avec YouTube Music, mais intègre également toutes les vidéos mises en ligne sur le service vidéo. YouTube Music a également l’avantage de permettre d’ajouter ses propres morceaux au catalogue d’un simple glisser-déposer. Finalement, l’unique lacune de la plateforme est sa compatibilité très limitée avec les appareils, en dehors du site web et des applications iOS et Android.

  • Catalogue : Non communiqué
  • Prix : 9,99 euros par mois
  • Qualité : AAC 256 kbps
  • Nombre de plateformes compatibles : 4

YouTube Music

Télécharger YouTube Music gratuitement APK S'abonner à YouTube Music
Catégories: Mobile

Pourquoi ce smartphone en promotion à moins de 100 € est intéressant ?

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 13:00

Comme il n’y a pas que les smartphones premium dans la vie, nous avons trouvé le bon plan parfait pour celles et ceux qui souhaitent acquérir un nouveau smartphone sans pour autant dépenser une fortune. Voici le Realme C21, un appareil entrée de gamme à petit budget, dont le prix chute à seulement 98,34 euros au lieu de 149 euros sur Amazon.

Realme C21 // Source : Realme

Il n’est pas simple de trouver le bon smartphone, surtout si l’on souhaite y investir le moins possible. Les téléphones aux alentours des 100 euros sont souvent très décevants, mais il y a des exceptions et Realme propose justement dans cette fourchette de prix un produit tout à fait adapté à celles et ceux recherchant un smartphone polyvalent sans se ruiner avec son C21. Surtout aujourd’hui grâce à cette réduction de plus de 50 euros.

Pour moins de 100 euros, le Realme C21 propose…
  • Un design réussi avec un grand écran de 6,5 pouces HD+
  • Une grosse batterie de 5 000 mAh pour 2 jours d’autonomie
  • Un processeur MediaTek qui assure une expérience fluide

Au lieu d’un prix barré à 149 euros, le Realme C21 dans la version 4+64 Go est actuellement en promotion à 98,34 euros sur le site d’Amazon, soit 34 % de remise immédiate. Il est au même prix sur le site Electro Depot.

Retrouvez le Realme C21 (64 Go) à 98,34 € sur Amazon Retrouvez le Realme C21 (64 Go) à 98,34 € chez Electro Depot Un smartphone simple et efficace

Étant un smartphone entrée de gamme, le Realme C21 ne propose rien d’extraordinaire, mais ce dernier a tout de même le mérite d’offrir un design que l’on connait bien ces dernières années. Ainsi, on retrouve une encoche en forme de goutte d’eau, avec des bordures prononcées autour de l’écran. Classique, mais n’oublions pas que ce smartphone se concentre avant tout sur l’essentiel, pour proposer le prix le plus bas possible. Son écran affiche donc une simple définition HD+ avec une diagonale de 6,5 pouces pour permettre une expérience plus immersive.

Concernant sa fiche technique, le C21 n’a pas à rougir pour son petit prix. Il est animé par le processeur MediaTek Helio G35 à huit cœurs cadencé à 2,3 GHz et gravé en 12 nm, avec 4 Go de mémoire vive. Bien entendu, il ne faudra pas vous attendre à une machine de guerre qui lira les jeux 3D dans les meilleures conditions graphiques, mais cette configuration sera amplement suffisante pour faire fonctionner le smartphone correctement et de manière fluide. Il se débrouille bien sur une expérience classique, à base de navigation sur Internet, messagerie et appels. Il possède une capacité de stockage interne de 64 Go, laquelle est tout de même extensible via le port micro-SD du téléphone.

Le strict minimum niveau photo et une batterie longue durée

Côté photo, Realme propose trois capteurs photo alors que d’autres, comme le Redmi 9A, se contentent d’un seul capteur. On retrouve un capteur principal de 13 mégapixels pour réaliser des clichés exploitables en plein jour, grâce à la présence d’une intelligence artificielle. S’ajoute à cela, deux capteurs de 2 mégapixels, un en noir et blanc, l’autre pour les prises de vue macro. Il est même possible d’enregistrer des vidéos en 1080p, ainsi qu’un mode Super Nightscape pour capturer des photos de nuit.

Il va surtout impressionner pour son autonomie. Avec sa grosse batterie de 5 000 mAh, le Realme C21 promet sur le papier entre 2 à 3 jours d’autonomie. En revanche, la charge du smartphone risque d’être assez lente via le port micro-USB.

Retrouvez le Realme C21 (64 Go) à 98,34 € sur Amazon Retrouvez le Realme C21 (64 Go) à 199 € chez Electro Depot Découvrez ce que propose la concurrence

Afin de comparer le Realme C21 avec d’autres références disponibles sur la même tranche tarifaire, nous vous invitons dès maintenant à consulter notre guide des meilleurs smartphones à moins de 100 euros en 2021.

Catégories: Mobile

Nanoleaf Lines : les nouveaux éclairages que vous verrez derrière vos streamers préférés

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 12:44

Nanoleaf lance une nouvelle gamme d'éclairages intelligents avec des barres lumineuses qui peuvent afficher deux couleurs en même temps. Les Nanoleaf Lines peuvent aussi se synchroniser avec votre musique.

Des barres lumineuses Nanoleaf Lines pour donner un style à votre pièce // Source : Nanoleaf

Nanoleaf a toujours une idée pour égayer vos intérieurs. Après avoir lancé les dalles lumineuses connectées hexagonales, carrées, triangulaires ou dernièrement avec effet bois pour réchauffer l’intérieur, le spécialiste de l’éclairage intelligent dévoile cette fois des barres lumineuses.

C’est une toute nouvelle gamme qui fait son apparition au catalogue de Nanoleaf. Les Nanoleaf Lines s’apparentent à un format de néons que vous allez pouvoir agencer comme vous l’entendez (avec des angles jusqu’à 60°, car les barres sont totalement modulaires. Elles promettent des millions de couleurs à afficher sur les deux zones proposées sur chacune. Vous pourrez ainsi faire des associations de couleurs, un peu à l’image de ce que Philips Hue a proposé récemment sur ses rubans LED et barres.

Des ambiances selon vos envies

Avec ses barres Lines, la firme espère séduire ceux qui sont peu attirés par l’aspect plus massif des dalles habituelles et veulent quelque chose de plus élégant. Les Lines reprennent les mêmes fonctionnalités, telles que le choix de l’éclairage selon le moment de la journée et l’activité, des scènes dynamiques préréglées comme Neon Dreams ou Kaleidoscope si vous souhaitez jouer ou regarder un film. Au total, 19 scènes sont prédéfinies pour les Lines dont 7 rythmiques pour répondre au rythme de votre musique (22 au choix au total). Depuis l’app Nanoleaf, il sera possible d’en ajouter des milliers et de les personnaliser.

La fonction Screen Mirror va accentuer l’immersion si vous positionnez vos Lines derrière un écran. Elle va synchroniser les couleurs et l’animation à vos contenus. Quatre modes seront proposés pour mettre l’accent sur l’immersion, l’animation ou l’ambiance fluide, avec des couleurs réparties sur les deux zones du produit à votre convenance.

Comme toujours, les produits Nanoleaf se connectent en Wifi via l’application. Vous pouvez les piloter manuellement avec le contrôleur présent ou vocalement avec Siri (Apple HomeKit), Google Assistant et Amazon Alexa. Les Lines s’intègrent aussi aux installations IFTTT et SmartThings de Samsung. La fonction Layout Detect enregistre automatiquement la forme que vous avez donnée à votre installation pour parfaitement diffuser la couleur.

Des produits prêts pour la maison connectée de demain

Comme les produits Nanoleaf Essentials traditionnels, Lines vient élargir l’écosystème Thread pour des connexions rapides entre les appareils. Une fois appairées, les barres lumineuses s’ajoutent au réseau Thread et peuvent alors communiquer avec tous les appareils de la maison embarquant la technologie qui tend à se développer rapidement. Nanoleaf veut ainsi devenir un routeur pour piloter la maison connectée de demain. Le protocole Matter sera également bientôt compatible via une mise à jour attendue en début d’année prochaine. Vous n’aurez ainsi pas besoin de hub supplémentaire pour les piloter.

Source : Nanoleaf

Nanoleaf a également prévu des accessoires vendus séparément pour personnaliser le design et clipser les barres facilement.

Prix et disponibilités des Nanoleaf Lines

Les Nanoleaf Lines sont disponibles en précommande sur le site de Nanoleaf avec des prix en fonction des packs et seront expédiées à compter de la fin novembre. Les accessoires seront disponibles début 2022.

  • Nanoleaf Lines Starter Kit (9 pièces) : 199,99 €  
  • Nanoleaf Lines Starter Kit (15 pièces) : 299,99 €
  • Nanoleaf Lines Expansion (3 pièces) : 59,99 €
Catégories: Mobile

Sony annoncera un mystérieux nouveau smartphone le 26 octobre prochain

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 12:19

Plutôt discret ces deux derniers mois sur le segment mobile, Sony dévoilera un nouveau smartphone le 26 octobre prochain. Et pour une fois, le mystère reste complet quant au modèle attendu.

Le Xperia 1 III, dernier modèle haut de gamme de Sony, pour illustration // Source : Frandroid – Arnaud Gelineau

Si les fuites nous éclairent souvent en détail sur les smartphones à venir avant même leur annonce (souvent au point de nous gâcher la surprise), on se demande bien ce que nous prépare Sony. La firme a partagé une invitation pour un évènement le 26 octobre prochain. On sait qu’il sera voué à l’annonce d’un smartphone — difficile de rater la mention Xperia sur le carton — mais l’on ignore quel modèle pourrait y être présenté. Car sur le segment mobile, le calendrier de Sony ne donnait pas vraiment l’impression qu’une nouveauté supplémentaire pourrait être dévoilée durant l’automne.

La division mobile de la marque a en effet lancé en août son flagship Xperia 1 III, suivi récemment du Xperia 5 III — toujours sur le haut de gamme. Fin août au Japon, mais sans évènement tapageur, la firme avait également dévoilé son Xperia 10 III, cette fois sur le milieu de gamme.

Sony veut dégainer un smartphone supplémentaire

Dans ces conditions, difficile d’imaginer l’arrivée d’un modèle Mark IV sur le haut de gamme, il est beaucoup trop tôt et Qualcomm n’a pas encore annoncé son nouveau Snapdragon 898, dont le nom n’est d’ailleurs même pas encore confirmé. La piste d’un nouveau Xperia milieu de gamme mérite d’être prise au sérieux, mais Sony pourrait se contenter d’une annonce en catimini pour ce type de produit… plutôt que de sortir l’artillerie lourde avec un évènement dédié, du teasing et tout le toutim.

Source : Sony

Reste une piste, celle d’un possible Xperia Pro II. Pour rappel l’appareil avait été annoncé début 2020 pour finalement arriver presque un an plus tard aux États-Unis à un tarif de 2500 dollars. Il était alors équipé d’un Snapdragon 865 vieillissant. Ce modèle pourrait donc être remanié pour passer sur un Snapdragon 888, par exemple, mais encore faut-il le considérer comme un smartphone à part entière. Sony l’avait en effet plutôt présenté comme un écran externe OLED et 4K, avec modem 5G mmWave, voué aux caméramans pour de la diffusion en direct.

Dans tous les cas, nous serons vite fixés sur les plans de Sony : le 26 octobre… c’est dans une semaine et demie.

Catégories: Mobile

PlayStation 5 : Apple Music pourrait casser le monopole de Spotify

FrAndroid - ven, 15/10/2021 - 12:09

Sur Reddit, un utilisateur a découvert une option l'invitant à télécharger Apple Music sur sa PlayStation 5, jusqu'à présent chasse gardée de Spotify.

La PlayStation 5 // Source : Frandroid / Arnaud GELINEAU

Parmi les principaux critères pour choisir le service de streaming de musique le plus adapté à ses besoins, on peut bien évidemment citer le catalogue, le prix, la qualité des fichiers, mais un autre critère s’avère tout aussi important : le support par les différentes plateformes que l’on utilise au quotidien.

Pour aller plus loin
Spotify, Deezer, YouTube Music… : quel est le meilleur service de streaming de musique ?

Si tous les services de streaming musicaux sont disponibles sur les smartphones Android ou iOS, il est toujours agréable de pouvoir en profiter sur des enceintes connectées ou sur ses consoles de jeu pour écouteur de la musique pendant ses parties ou directement sur son téléviseur. Si le Xbox Store est plutôt bien fourni, en permettant d’écouter de la musique sur Amazon Music, Deezer ou Spotify, le PlayStation Store était jusqu’à présent bien plus limité, ne permettant de télécharger que l’application Spotify. Néanmoins, il semblerait que Sony soit sur le point de profiter d’un autre acteur majeur de la musique en ligne : Apple Music.

Ce mardi sur Reddit, un utilisateur a en effet mis en ligne une photo du PlayStation Store sur PS5 où on peut voir que la boutique en ligne de Sony lui propose non seulement de télécharger Spotify, mais également Apple Music. « Depuis quand est-ce que c’est disponible ? J’ai créé un nouveau compte sur ma PS5 et j’allais me connecter à Spotify, puis j’ai vu ça », indique-t-il. Une deuxième photo indique néanmoins que « cette application n’est disponible que sur PS4 ». D’après Eurogamer, qui a repris l’information, il s’agit d’un message d’erreur standard sur PS5, indiquant simplement que l’application n’est pas disponible du tout, quelle que soit la console.

Une annonce potentielle à la keynote du 18 octobre

Pour l’heure, il semble qu’il s’agisse d’un simple bug d’affichage du côté de Sony lorsque des utilisateurs tentent de créer un compte américain sur leur PlayStation 5. Néanmoins, l’option est encore bloquée et ne permet pas de télécharger l’application Apple Music sur la console.

Comme le suggère The Verge, ce bug arrive quelques jours seulement avant la conférence Apple du 18 octobre prochain durant laquelle son service Apple Music pourrait faire l’objet de quelques annonces. Ce pourrait être à cette occasion que la firme de Cupertino annoncera la disponibilité de son service de streaming de musique sur les consoles de Sony.

Catégories: Mobile

Pages

S'abonner à Sleepy SME agrégateur